MENU

FILLIÈRES– 54194 

FILLIÈRES– 54194 

  BLASONNEMENT

 Coupé : au 1) de gueules à la croix de saint Maurice d’argent cantonnée de 4 billettes d’or posées en sautoir ; au 2) d’azur à un bouquet de trois épis de blé d’or liés de même ; à la filière d’or brochant sur le tout

Soutien de l’écu, deux rameaux de pervenches d’azur tigés et feuillés de sinople, passés en sautoir.

Devise toponymique :  FILLIÈRES en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.

Croix de guerre 1914/ 1918, au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. 

MOTIVATION

 La filière qui entoure l’écu constitue, bien entendu, une arme parlante pour le toponyme du Village Fillières (Villa Fidinis en 634 ) . Selon Dauzat, fidinis serait lié au nom d’homme latin Fidenus.  

 Le bouquet d’épis évoque le caractère agricole du village.

En même temps, les épis font allusion à l’abbaye bénédictine Saint Airy de Verdun, seigneur de Fillières pendant des siècles. Saint Airy, dixième évêque de Verdun (521-591) ou Agéric est né dans une humble famille.   Il naquit dans un champ où sa mère travaillait, et le roi Thierri Ier, qui chassait près de là, voulut tenir l’enfant sur les fonts. Il lui donna le nom d’Agéric, du mot latin Ager, champ, pour exprimer le lieu où il était né.

Par sa simplicité comme par son érudition théologique, il appartint à l’élite de son époque. Évêque de Verdun à 34 ans, il resta humble et se posa en défenseur du droit d’asile face à la barbarie des rois.

 Les quatre billettes d’or qui cantonnent la croix sur un champ de gueules (rouge) évoquent les armes de la famille D’Autel (a) qui a été seigneur du village de 1498 à la fin du 18ème siècle. 

 La croix de Saint Maurice (tréflée) souligne que l’église construite en 1832 est vouée à ce saint.

 Les pervenches sont celles qui fleurissent au printemps sous les arbres de la forêt de Fillières.

La Croix de Guerre 1914/1918 a été décernée à Fillières avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : a été systématiquement incendiée dès le début de la guerre. A eu nombre de ses habitants qui périrent de la barbarie allemande. Par ses douloureux martyres, a bien mérité la reconnaissance de la nation.  

(a) la famille d’Autel portait : “de gueules à la croix d’argent cantonnée de 20 billettes d’or ,5 dans chaque canton posées en sautoir” 

  Armoiries composées et dessinées par Robert André LOUIS, Président du Comité Lorrain d’Héraldique, proposées en 2021, Monsieur Francis HERBAYS étant Maire ; la municipalité ne suis pas en décembre 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 3 =