MENU

ABAINVILLE – 55001

D’or :
 au haut fourneau de sable maçonné d’argent, flambant de gueules et libérant une coulée du même, accompagné à dextre d’une massette et d’un ciseau de sculpteur d’azur croisés formant un sautoir et à senestre des mêmes contournés.
 Mi vêtu en chef d’azur à une croisette recroisetée d’or à dextre et à senestre.

Soutien : 2 rameaux de charmes feuillés de sinople, supportés de tanné et fruité d’or.

Le haut fourneau illustre l’industrie sidérurgique florissante à Abainville jusqu’au début du 20ème siècle.

La massette et le ciseau sont les attributs d’une autre industrie de la localité : le façonnage du granit.

Le mi vêtu évoque St Martin le patron de la paroisse et son manteau coupé en deux pour vêtir un pauvre.

Les croisettes d’or et l’azur rappellent que la commune dépendait jadis du Barrois mouvant, prévôté de Gondrecourt.

Les rameaux sont ceux des charmes des forêts qui environnent le village.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS en janvier 2011 avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains.

COMMENTAIRES: 2
  1. février 25, 2019 by Claude-Georges Brülhart Répondre

    Le blasonnement est confus vous parlez de fleurs de lys que je ne trouve pas. Où sont les autres meubles.

    • février 27, 2019 by RobertLOUIS Répondre

      Bonjour Monsieur,
      je vous prie d’excuser une erreur que je viens de rectifier car au cours de la copie ce sont les éléments de Vadonville qui avaient été affectés à Abainville.
      Merci pour votre intervention et navré de l’erreur, cordialement.
      R. A LOUIS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + neuf =