MENU

BONZÉE– 55060

 

BLASONNEMENT

Écartelé en sautoir, au 1, d’or à la rose de 6 pétales de gueules, boutonnée en étoile d’or et pointée de sinople, au 2 d’azur à une cloche d’or, au 3 d’azur à une porte de château fort d’argent ouverte du champ et hersée d’or, au 4 à une roue d’engrenage, à 4 rais, de gueules . 

Soutien de l’écu : deux rameaux de hêtre, supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir. 

Croix de guerre 1914-1918 , au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. 

MOTIVATION 

Les quatre parties du blason et la rose à 6 pétales évoque les 4 villages (Bonzée-en-Woëvre, Ménil-sous-les-Côtes, Mont-sous-les-Côtes et Villers-sous-Beauchamp) et les deux hameaux (Murauvaux et Floncourt détruit en 1635 par les Suédois), ayant fusionné en une seule commune en 1977.

La roue d’engrenage représente les activités de jadis : une huilerie et une filature, actionnées par la force du courant du Longeau, une menuiserie-scierie et une fabrique de coiffes lorraines.

 La porte de château fort hersée fait allusion à la forteresse féodale qui se dressait depuis le XIème ou XIIème siècle à Bonzée-en-Woëvre qui dépendait du chapitre de la cathédrale de Verdun  et a subi plusieurs sièges ; les restes ont été rasés par les obus en 1915. La porte rappelle également l’important château fief de Murauvaux au Moyen-âge.

 La cloche représente celles qui rythment la vie du haut des clochers des églises Saint Martin de Mont-sous-les Côtes, St Laurent de Bonzée et St Brice de Mesnil-sous-les-Côtes.

 Les rameaux sont ceux des hêtres et des autres arbres des forêts environnantes.

 La Croix de Guerre 1914 – 1918 avec palme a été attribuée aux quatre villages. 

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, et Dominique LACORDE, membres du Comité Lorrain d’Héraldique en janvier 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + sept =