MENU

Brabant le Roi – 55069

 

 Coupé :
– au 1 d’azur au sceptre passsé en sautoir avec une croisette recroisetée au pied fiché, surmontés d’un chardon, les 3 d’or.
– Au 2 d’or à un bouclier de gueules échancré du chef et chargé d’une croix de saint Maurice d’argent.
 Soutien sous l’écu : deux tiges de blé de sinople, feuillés de même et fruités d’or
passées en sautoir avec 2 autres de même.
 Croix de guerre 1914 1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure des tiges de blé.
 Devise toponymique : BRABANT LE ROI en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.

La croix tréflée est l’un des attributs de saint Maurice, patron de la paroisse.
Saint Maurice, était chrétien copte originaire d’Egypte. Enrôlé dans l’armée romaine il est, vers 287, à la tête de la légion auxiliaire thébaine envoyé combattre dans les Alpes. Là, Maurice et ses compagnons refusent de renier leur foi et de sacrifier au culte des dieux romain. Ils sont massacrés sur ordre de l’empereur sans résistance.

Brabant était jadis composé de 2 communautés : le ban le roi, en Champagne, représenté par le sceptre, le ban le comte, en Barrois représenté par la croix recroisetée des armes du duché de Bar.

Le chardon, plante de jachère, illustre le toponyme Brabant du vieux hollandais “brac bant” : terre inoccupée.

Les épis de blé soulignent le caractère agricole de la commune.

La croix de guerre illustre la citation, du 24 mars 1921, de la commune de Brabant le Roi à l’ordre de l’armée :
“Bombardée par l’ennemi en 1914, a été en grande partie détruite. N’a jamais cessé de faire preuve d’une complète abnégation et d’une foi inébranlable dans le succès final.”.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS en accord avec la municipalité et avec les conseils de la Commission héraldique de l’UCGL et adoptées par la commune le 11 mars 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

9 − cinq =