MENU

Dombasle-en-Argonne – 55155

    BLASONNEMENT D’azur, à la bande ondée de gueules, bordée d’argent, en chef et en pointe, chargée d’un crosseron d’or, posé à plomb, accosté de deux annelets du même ; la bande accompagnée, en chef d’une tête de lion d’or et, en pointe d’un épi d’orge, posé en bande, à la bale et barbée du même Soutien de l’écu, deux rameaux de hêtre supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or. Devise toponymique : DOMBASLE-EN- ARGONNE en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules. Croix de guerre 1914/ 1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure.  MOTIVATION  La bale de l’orge est une arme parlante homonymique (phonétique) pour le prénom Basle, L’ondé, symbolisant une source, et la bale évoquent Saint Basle qui fit son noviciat à Verzy et y décéda vers 620 après avoir évangélisé l’est de la France. Ils représentent le toponyme Dombasle du village connu au 10ème siècle : domnus basolus en 962 . Saint Basle  a accompli de nombreuses actions prodigieuses souvent liées à des sources miraculeuses. L’église est vouée à ce saint. Le crosseron est celui de la crosse de l’évêque de Verdun(a). Il rappelle que le […]
Lire la suite ›

LANEUVILLE-SUR-MEUSE-55279 

Blasonnement  D’azur au chevron d’argent accompagné en pointe d’une ancre de marine d’or et en chef de deux tours-colombiers du même, ouvertes et ajourées du champ, couvertes de sable, la porte de chacune accostée de deux meurtrières du même; au chef ondé de gueules soutenu d’une trangle ondée d’argent, chargé d’un double nœud d’ajust d’or. Soutien de l’écu : Deux geais des chênes au naturel adossés.  Croix de Guerre 1914 – 1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure  Devise toponymique :  LANEUVILLE-SUR-MEUSE en lettres d’or  sur un listel d’azur au revers de gueules.  Motivation  Le double nœud d’or illustre phonétiquement le toponyme LANEUVILLE jadis   Nova villa, Neufville. Avec l’ondé d’argent en soutien   illustrant la Meuse, on peut lire : Laneuville-sur-Meuse.  Les deux tours sont celles du mur d’enceinte du château reconstruit au XVIIIème siècle sur l’emplacement d’un château féodal. Ayant tout d’abord un rôle défensif, elles ont été utilisées comme colombier, un apanage de la noblesse sous l’ancien régime. Ainsi elles représentent les seigneurs suzerains successifs (l’abbaye de St Hubert puis celui de Belval ; les comtes de Stenay, de Grandpré, les duchés de Bar, de Lorraine, les princes de Condé avec le Clermontois) puis plusieurs familles de […]
Lire la suite ›

BROUENNES – 55083  

BROUENNES – 55083  Blasonnement  D’or au chevron d’azur accompagné en chef de deux dés du même et en pointe d’un triquetra de gueules.   Chef de gueules chargé   d’un crénelage (tournelle) à quatre merlons d’or.  Soutien de l’écu : Deux rameaux de frêne supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or.  Croix de Guerre 1914 – 1918, au naturel, appendue sous l’écu et brochant sur la croisure  Devise toponymique : BROUENNES en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.  Motivation Le champ d’or, le chef de gueules (rouge) souligne que le village est situé en Lorraine. L’azur et l’or rappelle qu’il a été rattaché initialement au duché de Bar (a) avant de dépendre directement de la France puis d’être intégré au Clermontois des princes de Condé.  Le chevron d’azur est celui des armes du baron Jean de Maret de la Loge dernier seigneur local sous l’ancien régime(b). Le crénelage de 4 merlons représente les châteaux forts de jadis : celui du village proprement dit et celui, aux 4 tours, qui s’élevait au hameau de Ginvry et contrôlait le défilé formé par la vallée de la Chiers. Le triquetra de gueules (également appelé nœud de la […]
Lire la suite ›

WISEPPE – 55582

BLASONNEMENT  D’azur, chargé, en chef, d’une fleur de lys d’or accostée de deux bars du même adossés et surmontant un bâton péri en bande de gueules et, en pointe d’un pressoir à metton également d’or à la vis d’argent. À l’orles en filet ondée d’argent. Soutien sous l’écu : deux rameaux de lauriers (rinceaux) d’or, passés en sautoir. Croix de Guerre 1914 – 1918, au naturel, appendue sous l’écu et brochant sur la croisure. Devise toponymique : Wiseppe en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.  MOTIVATION  Le filet ondé souligne que le finage de Wiseppe est bordé par le ruisseau éponyme ; il évoque par ailleurs le toponyme du village [jadis Vuosapia (en 1046) Viseppe (en 1607)] : Vis serait une racine hydronymique et appa dérivé d’apa signifierait l’eau selon Benoit et Michel.  Les deux bars sont ceux du duché de Bar (a), ils   rappellent que la commune actuellement dans le département de la Meuse a été rattachée à ce duché avant d’appartenir au Clermontois attribué par LOUIS XIV à la famille de Condé représentée par la fleur de lys d’or et le bâton péri en bande (b).  Le pressoir à metton d’or illustre la célébrité de […]
Lire la suite ›

Senoncourt-lès- Maujouy – 55482

Senoncourt-lès- Maujouy – 55482 BLASONNEMENT   D’or au chêne feuillé de sinople et au tronc arraché de tanné, accosté vers le chef, à dextre d’un écusson de gueules, chargé d’une fleur de lys de jardin d’argent et à senestre d’une croix alésée de gueules également, chargée d’une épée abaissée d’argent.  Au chef d’azur chargé d’une aigle, en vol , contournée, d’or.  Soutien de l’écu : Deux rameaux de charme supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir. A l’écusson d’azur chargé d’un verre à pied brochant sur la croisure.  Devise toponymique : SENONCOURT-LÈS-MAUJOUY en lettres      de sable sur un listel d’or au revers d’azur.  MOTIVATION   Le chêne fait allusion au toponyme Senoncourt du village (Senonis-Curia en 1738) par une arme parlante homonyme (phonique) au deuxième degré. Les senons constituaient une tribu celte ayant occupé l’est de la France avant de se fixer dans la région de Sens (Yonne). En celtique SENON signifierait “ancien, sage”. Le préfixe a survécu dans   sénior. Le chêne symbolise la sagesse, la majesté. Selon certains auteurs, senon dériverait du nom d’homme germanique Sino. L’aigle est l’un des attributs de Jupiter, maître des dieux romains, elle évoque Jouy (et ainsi Maujouy) du latin […]
Lire la suite ›

MOULINS -SAINT-HUBERT– 55364

  MOULINS -SAINT-HUBERT– 55364 BLASONNEMENT De gueules à la tête de cerf de face au col arraché d’or surmontée, entre les bois, d’une croix recroisetée au pied fiché d’or également, la tête accostée de deux fers de moulin d’argent le tout surmontant une étoile à 8 rais d’or. Soutien de l’écu: deux pampres, supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir. Croix de guerre 1914 1918 , au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. Devise MOULINS-SAINT-HUBERT en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.  MOTIVATION  La tête de cerf au col arraché et la croix qui la surmonte évoquent la légende de Saint Hubert et avec les fers de Moulins soulignent le toponyme Moulins-Saint-Hubert du village ; jadis Mollins en 1139, Moulin en 1571 ; Saint-Hubert a été ajouté en 1922. La tête de cerf au col arraché surmontée d’une croix rappelle également qu’un prieuré, rattaché à l’abbaye de Saint-Hubert (Belgique), a été fondé à Mollins  au Xème siècle par le comte de Chiny. Les bénédictins quittent Moulin au XVIIème siècle et, à cette époque, l’église prieurale devient paroissiale (jusque-là, la cité n’avait pas d’église paroissiale) […]
Lire la suite ›

Vilosnes-Haraumont– 55571

Coupé en chevron : Au 1, de gueules, chargé à dextre d’une feuille de figuier, à senestre d’une fleur de cornouiller, les deux d’or. Au 2, d’azur, à une étoile à 6 rais anglée de 6 queues de comètes à 3 pointes ployées l’ensemble de l’étoile d’argent et dextrogyre. Au chevron écimé d’or brochant sur la partition. L’écu sommé d’une couronne murale crénelée d’or maçonnée de sable. Soutien de l’écu : Deux rameaux de saule supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or. Croix de Guerre 1914 – 1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure Devise toponymique : VILOSNES-HARAUMONT en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules. Motivation Les saules évoquent l’eau et ainsi la Meuse, l’étoiles avec ses queues de comètes ployées illustre le mouvement, la force du courant et ainsi le moulin et l’usine hydro électrique qui tournaient jadis sur la Meuse à Vilosnes La couronne murale symbolise tout d’abord la forteresse qui se dressait à l’endroit le plus serré de la vallée, à proximité d’un gué puis les 2 châteaux de Vilosnes. La feuille de figuier fait allusion à Saint Barthélemy auquel est vouée l’église de Vilosnes. Chez les juifs […]
Lire la suite ›

LAVALLÉE– 55282 

BLASONNEMENT   D’argent au brin de buis de sinople ; chaussé de sinople ;  Chef de gueules, à la croix de saint Maurice d’or accostée de deux abeilles en vol de profil, affrontées d’or tachetées de sable, aux ailes d’argent.  Soutien sous l’écu : une tige de blé d’or, passée en sautoir avec une autre du même  Devise LAVALLÉE en lettre d’or sur un listel de sinople au revers de gueules  MOTIVATION Le V formé par le chaussé de sinople (vert) illustre une vallée et constitue une arme parlante  pour le toponyme Lavallée, autrefois la Vallée de Bussy, la vallée du buisson. Bussy dérivé de busse, busce, du latin buxus : le buis représenté par un brin. La croix tréflée souligne que Saint Maurice est le patron de la paroisse. Les épis de blé soulignent le caractère agricole du village. Les deux abeilles rappellent que le village était jadis réputé pour ses ruchers et la qualité de la cire extraite.   Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS Président du Comité Lorrain d’Héraldique et adoptées par la commune le 18 décembre 2020, Monsieur Michel MOREAU étant maire.    
Lire la suite ›

AMEL-SUR – L’ÉTANG -55008  

  Blasonnement  Mi-tranché, retaillé en chef : Au 1, de gueules, chargé d’un butor étoilé essorant d’or tacheté de sable et à la gorge d’argent. Au 2, d’azur à un chevronnel d’argent sommé de la partition et surmontant un casque de centurion romain d’or, accosté de deux bars adossés du même.  Soutien de l’écu : Deux rameaux de chêne supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir.  Croix de Guerre 1914 – 1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure  Devise toponymique :   AMEL-SUR -L’ÉTANG, en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.  Motivation  Le butor étoilé est l’une des espèces d’oiseaux du site de l’étang d’Amel aménagé par les moines au XIIe siècle pour la pisciculture. C’est l’un des derniers étangs de la plaine de la Woëvre ayant gardé son caractère sauvage. Propriété du Conservatoire d’espaces naturels de Lorraine, il a été classé, avec des terrains attenants, en Réserve Naturelle Régionale en 2006 par le Conseil Régional de Lorraine. Sa superficie est partagée entre les communes d’Amel et de Senon. En parcourant et en déployant ses ailes au -dessus de l’étang, le butor étoilé l’anime et en constitue l’âme. Ainsi […]
Lire la suite ›

Gimécourt– 55023

  Blasonnement  Coupé , au 1, d’azur à la croix pommetée au pied fiché d’argent accostée de deux épis d’or ;  au 2, d’argent à la  tête de lion de gueules couronné d’or et lampassé d’azur. soutien sous l’écu : à dextre, une tige de chardon et à senestre, un brin de pensée, les deux de sinople fleuris de gueules, passés en sautoir. Devise toponymique : GIMÉCOURT en lettres d’argent sur un listel d’azur au revers de gueules.  Motivation   Les deux épis de blé constituent des armes parlantes pour  le toponyme  du village jadis : gimelcourt. (1373), Gemellicuria (1711) : Gimel serait une variante de gemel jumeaux du latin Gemellus. Curtis, curia, court, désignent une exploitation agricole. Ils évoquent ainsi le toponyme actuel Gimécourt. Pour certains auteurs, Gimécourt aurait pour origine le nom d’homme germanique Girmar ou le nom de femme germanique Gisila. Les épis rappellent évidemment le caractère agricole du village. La croix pommetée d’argent symbolise  l’église paroissiale  Saint Etienne,  (en grec Stéphanos – couronné). Les trois boules  rappellent la lapidation de ce saint vénéré comme premier martyr de la chrétienté.    La tête de lion de gueules couronnée souligne que le village dépendait originairement au comté de Luxembourg (a) et de […]
Lire la suite ›

SAULMORY- VILLEFRANCHE – 55471

  BLASONNEMENT D’azur : à la tour d’argent à 4 créneaux, maçonnée de sable, ouverte du champ, percée d’un œil-de-bœuf radié de 8 pièces d’or, maçonné de sable, ajouré également du champ. La tour armée d’une herse relevée également d’or et accostée, à dextre d’une tête de Saint Denis de carnation barbé et chevelé d’argent, à la mitre antique d’or, à senestre d’une fleur de lys du même.  Les trois surmontent deux brins de saule, posés en chevron renversés et appointés. Soutien de l’écu : Deux brins de trèfle supportés et feuillés de sinople et fleuris de gueules, passés en sautoir. Croix de Guerre 1914 – 1918, au naturel, appendue sous l’écu et brochant sur la croisure Devise toponymique : SAULMORY-VILLEFRANCHE en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules. MOTIVATION Villefranche a été édifiée au 16ème siècle sur le finage de Saulmory. Les deux villages de Saulmory et de Villefranche ont été réunis en une même commune en 1819. Les deux brins de saule constituent une arme parlante au deuxième degré pour le toponyme Saulmory ; le saule évoque également le marais dans lequel il se développe désigné par l’ancien français more. Selon certains auteurs, Saulmory (Salmoreium […]
Lire la suite ›

HAN-LÈS-JUVIGNY- 55226

ARMOIRIES de HAN-LÈS- JUVIGNY- 55226  BLASONNEMENT Coupé ondé d’une pièce vers le chef précédée et suivie de deux demi-pièces alternées ; au filet élargi sur le trait de partition d’argent ; Parti en chef, au 11, de gueules à une navette de tisserand, posée en barre, au 12, d’or à un maillet de sculpteur, posé en bande, de l’un en l’autre ; au 2, à une capsule éclatée de buis d’or surmontant une vache arrêtée à la tête de trois quarts d’argent, tachetée de sable.  Soutien de l’écu : Deux rameaux de saule supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir. Au crénelage à quatre merlons brochant sur la croisure.  Devise toponymique : HAN-LES-JUVIGNY en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.  MOTIVATION  Les champs d’or et de gueules (rouge) et le filet d’argent soulignent le rattachement du village à la Lorraine portant : “d’or, à la bande de gueules, chargée de trois alérions d’argent “.  Le méandre du Loison, est celui qui entoure la presqu’île où est établi le village. Il fait ainsi allusion au toponyme HAN , du germanique Hamm : village dans un méandre.  Les métiers traditionnels du village sont rappelés […]
Lire la suite ›

LOUPPY-LE-CHÂTEAU – 55 304

Armoiries de  LOUPPY-LE-CHÂTEAU – 55 304 Blasonnement Tranché , au 1, d’azur à deux bâtons  de prieur, sommés d’une chapelle croisée, posés en bande et rangés en barre celui de senestre plus petit ; au 2, d’or chargé d’un érectopus levé et regardant de sable, allumé et dessiné d’argent,  à l’écusson de gueules chargé de 5 annelets d’argent ordonnés en sautoir brochant en cœur sur les deux champs et sur un de bâtons Soutiens de l’écu : deux rameaux de chêne, supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir et noués de gueules  Croix de guerre 1914- 1918 appendue à son ruban sous la croisure et brochant sur la devise. Devise : TRANSIIT A TE IPSUM AB ALIO RENASCETUR en lettres de sable sur un listel d’argent  au revers de gueules.   L’écu sommé d’une couronne murale à trois tours. L’ensemble orné de volutes et de rubans d’argent et de gueules. Cri de guerre : LOUPPY LE CHATEAU en lettres de sable sur un listel d’argent au revers de gueules.                                 Motivation L’Érectopus est le dinosaure,  dont Louis PIERSON a recueilli les éléments du squelette, vers […]
Lire la suite ›

MURVAUX_55365

ARMOIRIES DE MURVAUX – 55365 — BLASONNEMENT D’azur,  à un lion d’or à dextre  et à un lys de jardin d’argent à senestre, au chef d’or, au crénelage à trois merlons(1) de gueules accosté de deux feuilles de chêne de sinople, posées, celle de dextre en bande et celle de senestre en barre .  Soutien : deux pampres supportés de tanné, feuillés et vrillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir Croix de guerre 1914 /1918. Appendue à son ruban sous l’écu  et brochant sur la croisure. Devise MURVAUX  en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules  MOTIVATION La tournelle surmontant les feuilles de chêne évoque le toponyme MURVAUX de Mirovault : mirer : regarder, suivi de wald : la forêt. La tournelle crénelée rappelle les châteaux de Murvaux et la côte Saint Germain ; en effet un château dont il ne reste que la porte, commandait cette région boisée. Le Lion d’or et le champ d’azur sont ceux des armes de la famille de Saint Vincent : d’azur au lion d’or. Les de Saint Vincent ont été les derniers seigneurs de l’ancien régime. Les de Castelet-Trichasteaux  les ont précédés ; ces derniers rançonnaient la vallée qu’ils contrôlaient  du haut  de leurs deux […]
Lire la suite ›

INOR-55250

BLASONNEMENT  Ecartelé  :       –  Au 1, d’or, à une fraise de gueules aux akènes d’or, feuillée de trois pièces de sinople,      –  Au 2, d’azur, à une fleur de lys d’or.      –   Au 3, d’azur, à une cotice haussée d’argent surmontant une doloire d’or.     –   Au 4, d’or, à un coq hardi et chantant de gueules, allumé d’argent .  Soutien de l’écu : Deux pampres, supportés de tanné, feuillés et vrillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir.  Croix de Guerre 1939 – 1945, au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure  Devise toponymique : INOR en lettres de sable sur un listel d’or au revers d’azur.  MOTIVATION  La fraise est l’un des principaux fruits des jardins. Elle évoque ici le toponyme INOR du village (Horto en 1139, Inortum en 1157) de hort, ort > le jardin en langue d’oil.    Le coq est l’un des attributs de Saint Pierre (selon la légende, avant que le coq chante au matin, Pierre aurait renié Jésus trois fois la nuit de Pâques). Il souligne que l’église construite en 1722, partiellement détruite en 1940 et restaurée en 1954, est vouée à Saint Pierre.  La […]
Lire la suite ›

Cléry-le-Petit – 55119

  BLASONNEMENT  De gueules chargé en chef d’une grappe de raisin d’or ; mantelé renversé crénelé d’azur, à la cruche à lait en pointe, accostée en chef de deux étoiles, les 3 d’argent. Soutien de l’écu : deux rameaux de chêne, supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir. Croix de guerre 1914- 1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. Devise toponymique :   CLÉRY-LE-PETIT en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.   MOTIVATION L’azur et les deux étoiles d’argent rappellent les armes de la famille Robinet de Cléry, seigneur de Cléry-le-grand et de Cléry-le-Petit qui portait : d’azur au chevron d’or accompagné en pointe d’une rose tigée d’argent et au chef de gueules chargé de 3 étoiles d’argent. La partition bastillée évoque les éléments défensifs du château fort qui fut démantelé au cours de la guerre de 30 ans. Il ne subsiste de cette forteresse qu’une tour devenue beffroi de l’église. La grappe de raisin est l’attribut de Saint Vincent patron des vignerons. Son martyr vers 304 est illustré par le champ de gueules. L’église est vouée à ce saint. Le champ d’azur et les deux étoiles, représentent le drapeau des […]
Lire la suite ›

MOUZAY – 55364

MOUZAY– 55364 Blasonnement Tranché, au 1, d’azur à une abeille montante d’or, aux ailes de gueules bordées d’or; au 2, de gueules à une échauguette, sénestrée d’un dé, les deux d’or, surmontant une trangle ondée et abaissée d’argent. A la canne d’argent, posée en bande, la poignée vers le chef et brochant sur la partition. Soutien de l’écu : deux rameaux de charme, supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir. Croix de guerre 1914 1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. Devise MOUZAY en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.MotivationLa trangle ondule comme le fleuve Meuse qui détermine la limite ouest de la commune et évoque ainsi le toponyme MOUZAY jadis Villam Mosacum (en 1069) et Muzacum (en 1086) : village sur la Meuse.Les rameaux de charme représentent le hameau rattaché au village CHARMOIS et le ruisseau le charme qui traverse le hameau pour se jeter dans la Meuse.L’échauguette s’inspire de celles du château du bas Charmois ; elle symbolise non seulement ce château mais également la ferme fortifiée voisine connue sous le nom de château du haut Charmois.    Le domaine de Charmois a longtemps appartenu aux […]
Lire la suite ›

CLÉRY-LE-GRAND- 55118

CLÉRY-LE-GRAND – 555118 BLASONNEMENT D’or à la rose de gueules supportée, feuillée et armée de sinople, accostée de deux vergettes alésées et nouées d’azur ; chef d’azur à une bourse d’or accostée de deux étoiles d’argent. Soutien de l’écu : Deux rameaux de chêne supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or. Croix de guerre 1914-1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. Devise toponymique : CLÉRY-LE-GRAND en lettres d’or sur un listel d’azur eu revers de gueules  MOTIVATION L’azur, les deux étoiles et la rose rappellent les armes de la famille Robinet de Cléry, seigneur de Cléry-le-grand et de Cléry-le-Petit, qui portait : d’azur au chevron d’or accompagné en pointe d’une rose tigée d’argent et au chef de gueules chargé de 3 étoiles d’argent. La bourse évoque Saint Laurent martyr sur le gril, il était trésorier de l’église de Rome. Sommé de livrer les trésors, il rassemble les pauvres, les infirmes, les boiteux, les aveugles. “Voilà les trésors de l’Église “. L’église, ancienne chapelle castrale, est vouée à Saint LAURENT. Les vergettes nouées évoquent des archères et ainsi les éléments défensifs du château fort qui dans la vallée de l’Andon, barrait la route de Trêves à Reims et […]
Lire la suite ›

BAÂLON – 55025

  BLASONNEMENT Coupé, voûté :Au 2 d’azur à un pélican d’argent et sa piété de gueules sur son aire d’or ». Au 1 d’or à un casque de centurion romain de gueules et chapé de gueules à deux cierges d’argent à la flamme d’or. L’écu sommé d’une couronne palissée d’or de 9 pièces, celle du milieu plus grande chargée d’une amphore de gueules. Soutien de l’écu : Deux rameaux de chêne supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or. Croix de Guerre 1914 – 1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure Devise toponymique : BAÂLON en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.   MOTIVATION La partition voûtée dessine le sommet arrondi d’une montagne, d’une colline : un ballon et constitue ainsi une arme parlante (phonique et homonyme) pour le nom du village ; des versions diverses sont données selon les auteurs pour Baâlon : du dieu Baal, du Gaulois Bal (hauteur)… Le casque de centurion romain et la couronne palissée chargée d’une amphore rappellent qu’un camp fortifié existait sur le territoire de Baâlon : une mansion, lieu d’étape pour les troupes romaines, avec atelier et magasin de vivres. Les deux cierges sont les attributs de Saint Blaise auquel est vouée l’église. […]
Lire la suite ›

RAMBLUZIN ET BENOITE VAUX – 55411

  BLASONNEMENT  D’azur, à la lettre M antique d’or enlacée avec un A d’argent, couronnées d’or et accostées de 2 crosses d’or également, celle de dextre posée en bande, celle de senestre posée en barre. Le tout surmontant une roue de moulin d’or accostée de deux plumes d’argent.  L’écu timbré d’une couronne murale d’or maçonnée de sable aux 4 archères cruciformes d’azur, palissée d’un élément, au centre, chargé d’une fleur de violette de pourpre feuillée de sinople.  Soutien de l’écu : deux rameaux de chêne passés en sautoir, supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or.  Devise toponymique : RAMBLUZIN ET BENOITE VAUX en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules MOTIVATION Les deux crosses dessinent le V de Vaux. Le M et le A constituent le monogramme de Marie la Mère de Jésus (Maria en latin) ; ainsi est illustré le toponyme de Vallée bénie, en latin Benedicta Vallis, donné par les moines au XIIème siècle à ce site appelé initialement Martin han. Ce lieu, où une statue de la Vierge a été découverte par des bûcherons, est depuis le moyen âge un célèbre pèlerinage du Barrois et de Lorraine. […]
Lire la suite ›