MENU

Recicourt – 55419

 

BLASONNEMENT 

 Écartelé en sautoir : au 1) d’or à une rose héraldique de gueules, aux pointes de sinople et au bouton étoilé du champ ; au 2) de gueules à un lion d’argent armé, lampassé et couronné d’or, à la queue fourchue passée en sautoir ; au 3) de gueules à un maillet de menuisier d’or passés en sautoir avec un ciseau à bois d’argent emmanché d’or brochant ; au 4) d’or à une grappe de raisin de pourpre tigée et feuillé de sinople.  

Croix de Guerre 1914- 1918 au naturel, appendue à son ruban sous l’écu . 

Devise toponymique :   RECICOURT en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules. 

MOTIVATION

La rose est une arme parlante phonétique au second degré pour le toponyme RECICOURT en représentant “l’ode à la rose” de Ronsard que l’on peut qualifier de “Récit court”.

“Raschérei curtis” en 980 serait lié au nom d’homme germanique Rachari. 

 Le lion d’argent sur le champ de gueules est, avec inversion des émaux, celui de la famille du Hautoy de Recicourt (a) longtemps seigneur du village. Cette famille passa par mariage dans celle de Courcy  qui édifia un  château au XVII ème siècle dont il ne subsiste que quelques pierres.

 La grappe de raisin rappelle que jadis les coteaux, exposés au sud et à l’ouest, étaient couverts de vignes ; elle souligne que l’église est vouée à saint Vincent patron des vignerons.

Le ciseau à bois et le maillet de menuisier    illustrent l’importance des forêts et les industries du bois de jadis : scieries, tourneries, chaiseries, fabrique de fauteuils. 

La croix de guerre 1914 /1918 a été décernée à RECICOURT avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : “Submergée par le flux et le reflux de l’invasion, a été soumise à toutes les rigueurs d’une occupation brutale et, plus tard, à l’épreuve de violents et continuels bombardements qui l’ont presque entièrement détruite, a bien mérité du pays”.

(a) la famille du Hautoy avait pour armes : “d’argent au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d’or, la queue fourchue et passée en sautoir”.

Armoiries composées et dessinées par Robert André LOUIS, héraldiste bénévole, et Dominique LACORDE, historien, membres du Comité Lorrain d’Héraldique et adoptées par le conseil municipal le 24 octobre 2022, Monsieur Philippe SENDRE étant maire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-sept + 7 =