MENU

CHARPENTRY – 55103

Coupé ondé, au 1 d’azur à la ferme de charpente d’or accostée de deux étoiles du même, au 2 de gueules à la cardère d’or, à la trangle ondée du même brochant sur la partition ».

Soutien de l’écu : deux brins de luzerne de sinople feuillés de même et fleuris de gueules.

Croix de guerre 14 18 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure des brins.

Cri de ralliement : CHARPENTRY en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.

MOTIVATION : L’origine du nom Charpentry vient de l’anthroponyme gallo-romain Carpentarius et du suffixe iacum.
La ferme de bois évoque le toponyme Charpentry, dérivé aussi de charpentier. Cette charpente rappelle aussi la ferme Faillette ainsi que l’ancienne usine de carbonisation du bois, qui fabriquait jusqu’en 1935 du goudron et de l’alcool.

Les étoiles, de même que la couleur bleue, évoquent la Sainte patronne de la paroisse dédiée à la Nativité de la Vierge Marie ; l’église a été détruite en 14 – 18 mais on a conservé la façade et le porche lors de sa reconstruction après la Grande Guerre. Les étoiles, présentes dans leurs armoiries, évoquent aussi les seigneurs du lieu, les familles Gervaise et Lombard, propriétaires de la forge de Chéhéry et qui possédait le fief de Charpentry.

La bande ondée d’or au milieu fait penser à la Buanthe, la rivière qui traverse le village et qui animait un moulin et une forge. Les ornements de brins de luzerne font penser aux prés et prairies de Charpentry qui possède peu de bois et forets.

La cardère d’or du bas évoque le surnom des habitants de Charpentry : les « Cardons » surnommés également « les Chardonnerets ». En effet beaucoup d’entre eux cultivaient les cardons pour carder le chanvre. Une grande partie des activités du village a longtemps été le tissage.
La Croix de guerre 14-18 datée du 18 mars 1921 avec cette citation : « Submergée par l’invasion en 1914, a connu toutes les rigueurs d’une occupation brutale. Totalement détruite par les bombardements multiples dont elle a été l’objet, a bien mérité le reconnaissant témoignage du Pays ».

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques de Lorraine et adoptées par la commune le 17 avril 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

douze − 7 =