MENU

COMBRES-SOUS-LES-CÔTES- 55121

                              BLASONNEMENT

Coupé voûté : 

Au 1, de sinople, à la grappe de raisin  d’or, accostée de deux croisettes, aux pieds fichés, d’argent, pommetées d’or ;

Au 2, de gueules, à l’étoile, à dix rais, d’or, remplie de sable.

Soutien sous l’écu : deux brins de bleuets tigés et feuillés de sinople et fleuris d’azur, passés en sautoir et ornés de coquelicots au naturel.

Croix de guerre 1914-1918, au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure des bleuets. 

Devise : Combres-sous-les-Côtes  en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.

                                                        MOTIVATION

 Les bleuets et les coquelicots illustrent la rudesse des combats qui se sont déroulés sur le territoire de Combres, particulièrement de novembre 1914 à fin avril 1915, pour reprendre aux Allemands l’observatoire constitué par la butte surplombant les villages des Éparges et de Combres. 

 L’étoile d’or remplie de couleur noire sur le champ rouge représente les explosions souterraines et illustre le sacrifice de nombreux hommes des deux camps dans cette guerre des mines posées dans des galeries creusées par les sapeurs du Génie. 

Les habitants ont été pris en otages dès le début de l’invasion et ont subi la déportation en Allemagne.

 Les boules des croisettes pommetées symbolisent les cailloux de la lapidation de Saint Étienne. L’église est sous le vocable de l’invention (la découverte des reliques) de Saint Étienne. Bâtie au XVIIème siècle, réhabilitée en 1787, détruite au cours de la grande guerre, elle a été reconstruite en 1926.

  La grappe de raisin rappelle que jusqu’à la fin du XIXème siècle, le village vivait principalement de la vigne. En ce début du XXIème siècle, il est agréable de constater que la vigne prospère à nouveau  sous les côtes de Combres. 

 En reconnaissance de ses sacrifices, la Croix de Guerre 1914/1918 a été décernée à COMBRES-SOUS-LES-CÔTES avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : “occupée par l’ennemi dès le début des hostilités, est restée pendant quatre années sous le joug de l’envahisseur. Par son long martyre, amenant sa destruction totale, a mérité la reconnaissance du pays”

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien, membres du comité Lorrain d’héraldique  adoptées par la commune le 09 avril 2021, Madame Cynthia PECTOR  étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

seize − 2 =