MENU

LÉROUVILLE – 55288

Mi – tranché retaillé en chef :
– au 1, d’or à une quartefeuille de pourpre au bouton du champ bordé de gueules ;
– au 2, d’azur à une fasce d’or crénelée, maçonnée de sable ;
– au pairle diminué d’argent brochant.
 Soutien sous l’écu : deux rameaux de noisetier tigés de tanné, feuillés de sinople, fruités d’or croisés en sautoir.

 Devise sur listel : LEROUVILLE

La quartefeuille est une fleur de “raibus” une jolie plante rare et odorante (daphné cnéorum) officiellement protégée dans les bois de Lérouville et Commercy.

L’azur et l’argent soulignent que Lérouville était une terre de la principauté de Commercy dont les armes furent composées de ces émaux(a).

La fasce crénelée représente les éléments défensifs de la forteresse protectrice de la population que constituait l’ancienne église, ses bâtiments annexes et son enceinte dont subsistent de beaux vestiges aux abords de l’église actuelle vouée comme la précédente à Sainte Walburge.

Les pierres de la fasce maçonnée illustrent également l’exploitation des carrières florissante à Lérouville surtout avec l’avènement du chemin de fer.

Le pairle symbolise l’importante bifurcation qui fit de la cité de Lérouville un centre ferroviaire très actif.

Les rameaux de noisetiers signalent que Lérouville a accueilli une garnison jusqu’au début du 20ème siècle, en particulier le valeureux 154ème RI dit ” régiment des caurettes”(la caurette dérivé de caure désigne un coudrier, un noisetier).

(a)Anciennement Commercy portait : ” D’azur semé de croix pommetées au pied long d’argent”
Les derniers comtes portaient :
” De gueules à 3 demoiselles de paveur d’argent mises en pal I, I, I.”

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains et adoptées par le conseil municipal en avril 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

trois × 1 =