MENU

DOMMARTIN LA MONTAGNE – 55157

DOMMARTIN LA MONTAGNE – 55157

BLASONNEMENT

 

D’or, au chêne arraché, supporté de tanné, feuillé de sinople et englanté d’argent ; au chef d’azur chargé d’une aigle éployée d’or, accostée de deux bars adossés du même ;

Chaussé de gueules.

 

Soutien derrière l’écu : une épée d’argent ornée d’or passée  en sautoir avec une crosse d’or.

 

Croix de guerre 1914-1918, au naturel, appendue à son ruban sous l’écu.

 

Devise toponymique : DOMMARTIN-LA-MONTAGNE  en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.

 

 

                                                        MOTIVATION

 

 

 Le chaussé de gueules (rouge) représente le manteau de centurion romain de saint Martin, coupé avec son épée pour en donner moitié à un pauvre dénudé, ceci avant de devenir évêque de Tours, symbolisé par la crosse en soutien. Le chaussé dessine les deux collines qui encadrent la vallée du Longeau (évoqué par les bars) où s’étend le village. L’ensemble illustre ainsi le toponyme Dommartin-la-Montagne (Dominus Martinus en 933, équivalent de saint Martin). L’église vouée à ce saint, construite en 1857, a été fortement endommagée en 1914/1918, elle a été reconstruite en 1923.

 

 L’aigle d’or est celle des armes (a) de Charles-Alexandre de Calonne, dernier seigneur local avant 1790 ; ce marquis avait acheté la seigneurie comprenant Hannonville, Dommartin et Thillot en 1770 devenant ainsi comte d’Hannonville. Intendant des Trois-Évêchés, il fut ministre des finances de Louis XVI ; après sa disgrâce en 1787, il vint un moment dans ses terres du Barrois.

 

Le chef d’azur et les deux bars (b) rappellent que Dommartin était naguère situé dans le Barrois non mouvant.

 

Le chêne souligne l’importance de la forêt de Dommartin : jadis de nombreux habitants étaient bûcherons et le bois était à l’origine d’activités variées (charpente, menuiserie, tournerie)

 

L’or est la teinte que prennent la plupart des cultures céréalières du finage de Dommartin.

 

 

 En reconnaissance de ses sacrifices, la Croix de Guerre 1914/1918 a été décernée à Dommartin-la-Montagne avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : « occupée par l’ennemi dès le début des hostilités, est restée pendant quatre années sous le joug de l’envahisseur. Par son long martyre, amenant sa destruction totale, a mérité la reconnaissance du pays »

 

(a) La maison de Calonne (en Tournaisis) avait pour armes « d’azur à deux aigles d’or, l’une au second quartier, l’autre en pointe ; au franc quartier d’argent chargé d’un lion de sable ».

(b) Le duché de Bar avait pour armes : : « D’azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d’or, à deux bars adossés du même brochant sur le tout« .

 

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien, membres du comité Lorrain d’héraldique en février 2021, Monsieur Raphaël MARCHETTI  étant maire ; par courriel du 04/09/2023 Mr MARCHETTI informe  de son défaut d’intérêt pour ces armoiries.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

1 × deux =