MENU

GELVECOURT et ADOMPT – 88192 –

D’or à un rencontre de sanglier de gueules, allumé et défendu d’argent,
Chapé d’azur, chargé de deux pigeons paons faisant la roue et affrontés ;
Chef d’or à la croix de gueules.
 Soutien de l’écu : deux tiges de roseaux de sinople fruitées de gueules passées en sautoir avec deux autres du même.
 Cri de ralliement GELVECOURT ET ADOMPT en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.

Les deux pigeons paons affrontés font preuve d’ardeur, de fougue et évoquent ainsi le toponyme Gelvécourt qui selon certain auteurs viendrait du germanique Gelvidis dérivé des racines saxonnes gail, geil : exubèrent, ardent.

La hure de sanglier fait allusion à Adompt jadis Adonis domus. Selon la légende, le dieu grec Adonis, amant d’Aphrodite aurait été blessé mortellement par un sanglier.

Les deux champs d’azur du chapé illustrent le geste charitable de l’officier romain Martin qui coupa son manteau avec son épée pour en donner moitié à un pauvre dénudé, avant de devenir évêque de Tours et saint Martin, le patron de la paroisse.

Le champ d’or et la croix de gueules constituent les armes de la famille de Ville sur Illon(d’or à une croix de gueules), un marquisat dont dépendaient jadis Gelvécourt et Adompt. Ces armes représentent également la maison forte, équipée d’une tour, qui jouxte l’église et appartenait jadis au Marquis de Ville sur Illon.

Les roseaux représentent les bords de l’Illon et des autres ruisseaux du village.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains et mises à disposition de la commune en juillet 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × 4 =