MENU

REGNEY – 88378

  Blasonnement Coupé haussé : au 1, d’azur chargé d’une fleur de lys de jardin d’argent accostée de deux fontaines héraldiques d’or, remplies d’azur, traversées chacune par une onde d’argent ; au 2,  de gueules au faîte du sceptre  d’or du duc de Lorraine  sommé d’un alérion d’argent  mouvant de la pointe et accosté de deux feuilles de vigne d’or .  Soutien de l’écu, deux tiges de blé d’or , feuillées et fruitées du même entrelacées, passées en sautoir avec deux autres du même. Devise REGNEYen lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.  Motivation  Le sceptre sommé d’un alérion est celui de Léopold (a). En soulignant que ce prince a régné souverainement sur la Lorraine de 1690 à 1729, il constitue une arme parlante homonyme au deuxième degré pour le toponyme  Regney (Regney en 1417,Rugny en 1594).   Selon certains auteurs, Regney serait lié au nom d’homme germanique Ragino.  L’alérion rappelle également que le village dépendait du Duché de Lorraine sauf entre 1373 et 1544. Entre ces deux dates, la seigneurie de Chatel et les villages des alentours était administrée par la famille de Neufchatel qui portait ” de gueules à la bande d’argent” évoquée par les gueules du […]
Lire la suite ›

Grand – 88212

  BLASONNEMENT De gueules à une sainte LIBAIRE d’argent auréolée d’or tenant de sa main dextre sa houlette de bergère d’or également et sa palme de sinople. Chapé d’or chargé à dextre d’une tête de tigre de sable tachée et armée d’argent et à senestre d’un tourteau d’azur chargé d’une fasce ondée alaisée d’argent. Au chef de sinople à l’amphithéâtre romain d’argent ouvert et ajouré de sable. Soutien de l’écu : deux rameaux de chêne tigés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir. Devise : GRAND en lettres d’argent sur un listel d’azur au revers de gueules.                                                    MOTIVATION L’amphithéâtre romain représente celui du site antique de Grand dont les vestiges ont été réhabilités et constitue un patrimoine ancien remarquable.  La tête de tigre qui fait partie, avec un sanglier, une panthère et un ours, des motifs de la grande mosaïqué de 232 m2 pavant un édifice  également romain traditionnellement,  appelé “basilique ” située à proximité de l’amphithéâtre. La fasce ondée évoque les eaux de résurgence temporaires du plateau calcaire et ainsi Grannus le dieu gaulois qui présidait au jaillissement des sources. Grannus, assimilé par les romains à Apollon , serait selon certains auteurs, à l’origine du toponyme Grand ( […]
Lire la suite ›

POMPIERRE – 88352

Blasonnement Coupé haussé : au 1,de gueules, chargé d’un pont d’or à 4 arches et surmonté d’un garde-corps de sable ; au 2, D’azur à deux abeilles montantes d’or, aux ailes de gueules bordées d’or rangées en fasce, surmontant une tour d’argent maçonnée de sable ouverte et ajourée du champ. Soutien de l’écu : deux rameaux d’alisier torminal tigés de tanné, feuillés de sinople, fleuris d’argent, aux boutons d’or, passés en sautoir. Devise : POMPIERRE en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.  Motivation   L’or du pont et les gueules(rouge) du chef soulignent que Pompierre était jadis dans l’ancien duché de Lorraine ; naguères Région Lorraine  Le pont de pierre est une arme parlante directe pour le toponyme Pompierre (Pontispetra en 1402 selon le pouillé de Trèves). Les abeilles cloisonnées d’or et de grenat symbolisent la dynastie Franque des Mérovingiens depuis que de tels joyaux ont été découverts dans le trésor funéraire de Childéric 1er (le père de Clovis) à TOURNAI, en Belgique, en 1653. Ici, elles rappellent qu’en 577, Pompierre aurait été le lieu de règlement d’un conflit entre descendants de Clovis. Selon Dom Calmet, Gondrand, roi de Bourgogne, ayant perdu ses deux fils, songea à adopter son […]
Lire la suite ›

CIRCOURT-sur -MOUZON- 88104 

Blasonnement  Tiercé en bande, au 1 d’or à une ombre d’alvéoles de cire d’abeille ; au 2 de gueules à trois feuilles d’érable d’argent posées en bande ; au 3, d’or à une chauve-souris de gueules aux ailes de sable volant en bande .  Soutien de l’écu : deux brins de pervenche supportés et feuillés de sinople et fleuris d’azur au bouton d’or, passés en sautoir. A l’enclume d’or brochant sur la croisure.  Devise toponymique : CIRCOURT-sur-MOUZON en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules. Motivation Les alvéoles de cire constituent des armes parlantes pour le toponyme Circourt (Ciricis Curtis en 1044) qui serait dérivé du nom chrétien Cyricus : Cyr suivi du latin cortem (domaine). Saint Cyr fut un enfant martyr chrétien d’Asie mineure (a). Le champ d’or et la bande de gueules (rouge) évoquent les armes du Duché de Lorraine et soulignent que jadis Circourt dépendait de ce duché. Les trois feuilles d’érable représentent les trois localités : Circourt et les deux hameaux de Brochaincourt et Villard qui constituent la commune. Les feuilles représentent l’érablaie qui couvre les méandres du Mouzon. Avec la chauve-souris, elles représentent les falaises de cette vallée […]
Lire la suite ›

MAXEY-SUR- MEUSE – 88293

Blasonnement D’azur chargé, à dextre, d’ une tour, maçonnée de sable, ajourée et ouverte du champ ; à senestre, d’une croix celtique au pied potencé, ancrée et cannelée d’une pièce entre les becs et en pointe d’une truite arquée, les trois meubles d’or.  Au chef d’argent chargé d’une syme de fleurs d’origan de pourpre au calice de sinople, accostée de deux pousses de feuilles de cette plante. Soutien de l’écu : deux rameaux de saules tigés de tanné, feuillés de sinople, fruités d’or, aux  passés en sautoir. Devise ; MAXEY-SUR-MEUSE en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.  Motivation   La tour fait allusion à la motte castrale existant en haut du plateau de beauregard. Cette motte atteste qu’un château s’y serait dressé. Il pourrait avoir été construit par Joffroy de Bourlémont qui a acquis les terres de Marceium vers 1260.   La croix celtique s’inspire de la croix de pierre ancienne présente sur le plateau auprès de de la Chapelle Notre Dame de pitié. Elle aurait orné la chapelle initiale.  la construction de la chapelle, vers 1265, est également due à Joffroy, Seigneur de Bourlémont, revenu sain et sauf d’une croisade en Terre Sainte. Reconstruite plusieurs fois, elle a […]
Lire la suite ›

BIÉCOURT – 88058

  Blasonnement D’or à une bande de gueules chargée d’une feuille de chêne d’or accostée à dextre d’un alérion d’argent et à senestre d’une colombe fondant du même et portant dans son bec une ampoule d’or et accompagnée en chef d’une libellule de profil d’azur aux ailes nervurées d’argent et en pointe d’une fleur de bleuet également d’azur au bouton de sable. Soutien de l’écu : deux touffes de pâturin de sinople fruitées d’or, surmontées de deux brins de blé tigés, feuillés et fruités d’or. Devise :  BIÉCOURT en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.  Motivation   En traversant l’écu en biais, la bande de gueules(rouge) constitue une arme parlante homonyme, phonétique pour la syllabe Bié du toponyme Biécourt, court signifiant le domaine Selon une interprétation locale, Biescourt ou Buecourt auraient signifié bon domaine (le latin bonus a évolué en buen puis bon). Selon Dauzat et Rostaing, Beteli Cortem en 1116 serait lié au nom d’homme germanique Bedilo (domaine de Bedilo).   Le champ d’or, la bande de gueules et l’alérion soulignent que sous l’ancien régime le village avait pour suzerain le duc de Lorraine qui portait : “d’or, à la bande de gueules, chargée de trois alérions […]
Lire la suite ›

AUTIGNY-LA- TOUR- 88019

Armoiries pour AUTIGNY-LA- TOUR- 88019 – Blasonnement Écartelé en sautoir , au 1 d’azur à une tour d’argent maçonnée de sable ouverte et ajourée du champ ; au 2 d’or à un lion de gueules armé et lampassé de sable; au 3, d’or  à un demi foudre de gueules aux ailes d’argent brochant et enflammé du même  ; au 4 d’azur, à une barque tarée de face, d’argent, à la proue sommée d’un crosseron d’or. Soutien de l’écu : deux rameaux d’alisier (ou sorbier) torminal supportés de tanné, feuillés de sinople et fleuris d’argent au bouton d’or, passés en sautoir. Devise toponymique AUTIGNY-LA-TOURen lettres de sable sur un listel d’or au revers d’azur .  Motivation   La tour évoque le toponyme Autigny-la-Tour :     – elle représente la maison forte du XVIème siècle, remplacée au XVIIIème par le château actuel, notamment les  deux tours de la cour d’honneur.     – elle fait allusion à Autigny (Alterniacum au 11ème) dérivé du nom d’homme latin Altinus : homme d’esprit élevé, noble.     Le champ d’or et le lion de gueules (rouge) évoquent, avec inversion des émaux, les armes de Jean Blaise de Mauléon de la Bastide, capitaine des gardes du duc Charles III de […]
Lire la suite ›

AVRAINVILLE – 88024

 D’or, à une huppe fasciée d’orangé, becquée et aux pattes de sable, aux ailes et à la queue marbrées de sable et d’argent.  Soutien de l’écu : un pampre tigé de tanné, feuillé, vrillé de sinople, fruité d’or à dextre, passé en sautoir avec un rameau de hêtre, feuillé de sinople, tigé de tanné, fruité d’or, soutenus par deux scies crocodiles d’or à la poignée de tanné affrontées.  Devise AVRAINVILLE en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules. La huppe fasciée est celle qui a niché plusieurs années dans la cavité d’un mur du village. Cet oiseau, d’une espèce rare, arrivait en avril pour se reproduire, tout l’été il était l’hôte du village où son cri très particulier un « houp-houp-houp » trisyllabique sourd était perceptible de très loin. IL migrait fin août vers l’Afrique. Chaque année, les habitants espéraient son retour, c’était comme un gage d’espérance et de foi en l’avenir. Les scies crocodiles représentent les carrières. Le rameau est celui des hêtres de forêts environnantes. Le pampre rappelle qu’autrefois le village possédait de vastes superficies plantées de vignes. Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS et Bernard Georgin, en juin […]
Lire la suite ›

BATTEXEY – 88038

   De gueules au pairle renversé d’or cantonné à dextre d’une cloche et à senestre d’une levrette rampant les deux du même, la levrette tenant une croix de Lorraine d’argent et en pointe d’une barque, vue face à la proue, d’or.  Soutien de l’écu : deux rameaux d’aulne tigés de tanné, feuillés de sinople et aux cônes d’or, mouvant d’une branche tronquée au naturel.  Gri de ralliement BATTEXEY en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules. Le pairle ondé renversé serpente comme le Madon et son affluent le Colon. La barque évoque le toponyme BATTEXEY : batte désignerait un petit embarcadère en français médiéval. Selon une autre version, Battexey dériverait de bertilus, bertus de la racine berth : brillant illustré par l’or de la barque. La cloche représente le hameau de Tantimont, actuellement sur le territoire d’Hergugney, où se dresse l’église qui fut église-mère d’un ban de 7 villages et siège de prévôté. Tantimont : tanti de tantir faire entendre un son du mont (l’église est effectivement dans une côte) La levrette portant une croix de Lorraine est celle des armes (avec inversion des émaux) de Charmes(a) qui fut prévôté bailliagère de Battexey […]
Lire la suite ›

VOUXEY – 88523

 De gueules au pairle ondé retrait renversé d’argent cantonné: – au 1, d’une couronne de lauriers d’or ; – au 2, d’un casque de centurion romain d’or ; – au 3, d’une roue de chariot d’argent.  Tenants de l’écu, deux geais des chênes affrontés au naturel ;  Devise sur listel d’or au revers de gueules VOUXEY. La couronne de laurier illustre le prénom LAURENT qui signifie “paré de couronne de laurier”. Le champ de gueules (rouge) souligne le martyre sur le gril de Saint Laurent le patron de la paroisse. Le casque de centurion est celui de Saint Martin, officier romain qui donna la moitié de son manteau, évoqué par les deux champs de gueules en chef, à un pauvre dénudé avant de devenir évêque de Tour. L’église de Vouxey, des XIIème et XVème siècles, classée monument historique, est vouée à Saint Martin. Le pairle renversé ondule comme le Vair et son affluent à Vouxey la Sermone. L’argent du pairle renversé et les gueules (rouge) évoquent les armes de la famille de Bassompierre, marquis de Removille (d’argent à trois chevrons de gueules) seigneur, sous l’ancien régime, de VOUXEY. Le roue de chariot illustre le métier de charron […]
Lire la suite ›

VIOCOURT – 88514

   De gueules, au chevronnel d’argent accompagné en chef de deux étoiles et en pointe d’un calice, les trois d’or.  soutien de l’écu : un pampre à dextre passé en sautoir avec un rameau de hêtre tigés de tanné, feuillé, vrillé pour le pampre de sinople et fruité d’or.  devise : VIOCOURT en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules Le calice fait allusion à Saint Denis, auquel est vouée l’église, premier évêque de Paris, martyr vers 250. Selon sa légende, St Denis, enchaîné dans sa geôle, aurait eu la vision de Jésus lui portant la sainte communion. Le calice évoque aussi le prénom Denis dérivé de Dionysos qui aurait introduit la vigne en Grèce. Les gueules et le chevronnel d’argent représentent, avec inversion des émaux, les armes de Bassompierre, marquis de Removille (d’argent à 3 chevron de gueules) et coseigneur de Viocourt. Les gueules et les étoiles d’or sont celles des armes de Du Pasquier, baron de Dommartin qui portait :” de gueules à l’épée haute montée d’or posée en pal, à la fasce d’azur chargée de 3 étoiles d’or, brochant sur le tout” autre coseigneur du village Le pampre rappelle que […]
Lire la suite ›

UBEXY – 88480

UBEXY – 88480 –  Ecartelé, au 1 de gueules à la molette d’or ; au 2, d’or à une tour d’azur ouverte et ajourée du champ ; au 3 bandé d’or et d’azur de 6 pièces ; au 4 de gueules à la lettre X d’or.  Soutien de l’écu, un rameau de mirabellier passé en sautoir avec un rameau d’alisier torminal, les deux supportés de tanné, feuillés de sinople et fleuris au naturel.  Devise UBEXY en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules. La molette avec ses rais et son centre schématise ici un Hub (hub, mot d’origine anglaise se traduisant par moyeu, est employé au 21ème siècle pour désigner un centre de desserte dans un rayon d’action). Ainsi la molette et le X (xi de l’alphabet grec) constituent des armes parlantes pour le toponyme du village Ubexy. Par ailleurs, selon certains auteurs, Ubexy serait probablement dérivé du nom de personne germanique Ubico. La tour évoque le château ; construit au XIII ème siècle, démoli pendant la guerre de 30 ans puis reconstruit, il représente la seigneurie d’Ubexy qui comportait Ubexy, Rapey, Dommartin sur Colmey et en partie Bettegney Saint Brice. Les familles […]
Lire la suite ›

GELVECOURT et ADOMPT – 88192 –

 D’or à un rencontre de sanglier de gueules, allumé et défendu d’argent, Chapé d’azur, chargé de deux pigeons paons faisant la roue et affrontés ; Chef d’or à la croix de gueules.  Soutien de l’écu : deux tiges de roseaux de sinople fruitées de gueules passées en sautoir avec deux autres du même.  Cri de ralliement GELVECOURT ET ADOMPT en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules. Les deux pigeons paons affrontés font preuve d’ardeur, de fougue et évoquent ainsi le toponyme Gelvécourt qui selon certain auteurs viendrait du germanique Gelvidis dérivé des racines saxonnes gail, geil : exubèrent, ardent. La hure de sanglier fait allusion à Adompt jadis Adonis domus. Selon la légende, le dieu grec Adonis, amant d’Aphrodite aurait été blessé mortellement par un sanglier. Les deux champs d’azur du chapé illustrent le geste charitable de l’officier romain Martin qui coupa son manteau avec son épée pour en donner moitié à un pauvre dénudé, avant de devenir évêque de Tours et saint Martin, le patron de la paroisse. Le champ d’or et la croix de gueules constituent les armes de la famille de Ville sur Illon(d’or à une croix de gueules), […]
Lire la suite ›

CHERMISEY -88102

 Coupé, au 1, d’azur à un moulin à vent d’argent aux ailes d’or, ajouré du champ ; au 2, d’or à la tour de sable maçonnée d’argent, ouverte et ajourée du champ ; au flanqué en rond de gueules, chargé à dextre d’un akène de charme sur son aile trilobée d’or, à senestre d’un soc d’araire d’or également.  Soutien de l’écu : deux rameaux de charme supporté de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or passés en sautoir .  Devise : CHERMISEY en lettre de sable sur un listel d’or au revers de gueules. Motivation L’akène et les rameaux de Charme constituent des armes parlantes pour le toponyme CHERMISEY, jadis Carmésio (1180) Charmosey (1164) Charmoisei(1252) qui selon E Nègre viendrait du bas latin carmus> le charme. D’autres auteurs relient Chermisey au nom d’homme romain Camisius. Le soc d’araire fait allusion à Saint Barthélemy auquel est vouée l’église. Barthélemy aurait pour origine bar-tolmay en araméen : fils de celui qui trace le sillon. La tour donjonnée de sable représente celle du marquis des Salles seigneur qui portait : ” d’argent à la tour donjonnée de sable maçonnée d’argent et terrassée de sinople “. Le moulin rappelle celui qui […]
Lire la suite ›