MENU

MAXEY-SUR- MEUSE – 88293

Blasonnement

  • D’azur chargé, à dextre, d’ une tour, maçonnée de sable, ajourée et ouverte du champ ; à senestre, d’une croix celtique au pied potencé, ancrée et cannelée d’une pièce entre les becs et en pointe d’une truite arquée, les trois meubles d’or.

 Au chef d’argent chargé d’une syme de fleurs d’origan de pourpre au calice de sinople, accostée de deux pousses de feuilles de cette plante.

  • Soutien de l’écu : deux rameaux de saules tigés de tanné, feuillés de sinople, fruités d’or, aux  passés en sautoir.
  • Devise ; MAXEY-SUR-MEUSE en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules. 

Motivation 

 La tour fait allusion à la motte castrale existant en haut du plateau de beauregard. Cette motte atteste qu’un château s’y serait dressé. Il pourrait avoir été construit par Joffroy de Bourlémont qui a acquis les terres de Marceium vers 1260.

  La croix celtique s’inspire de la croix de pierre ancienne présente sur le plateau auprès de de la Chapelle Notre Dame de pitié. Elle aurait orné la chapelle initiale.  la construction de la chapelle, vers 1265, est également due à Joffroy, Seigneur de Bourlémont, revenu sain et sauf d’une croisade en Terre Sainte. Reconstruite plusieurs fois, elle a été rénovée en 2007.

 L’argent du chef et l’azur du champ soulignent que l’église du village et la chapelle sont vouées à Marie la mère de Jésus.

La truite représente la Meuse qui traverse le finage de la localité et y a son confluent avec le Vair.

 La cyme et les feuille d’origan évoquent l’écosystème du site exceptionnel de la pelouse calcaire sèche et exposée plein sud de Beauregard (les roches effleurent). Ils illustrent la faune et la flore qui la colonisent, les plantes aromatiques en particulier. 

 Les rameaux, sont ceux des saules qui bordent le Vair et le Meuse.

Références :     –    le plateau de Beauregard , site du conservatoire des espaces naturels   de Lorraine – office de tourisme de l’ouest des Vosges.

  • Histoire des monuments anciens de l’Est du Grand Est de Guy LECOMTE. 

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, membre du Comité Lorrain d’Héraldique, en avril  2020, Monsieur Pascal Jacquinet étant maire, lequel précise le 08 mars 2022 que la commune est dotée d’un logo et ne désire pas d’autre symbole communal.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × quatre =