MENU

Grand – 88212

 

BLASONNEMENT

  • De gueules à une sainte LIBAIRE d’argent auréolée d’or tenant de sa main dextre sa houlette de bergère d’or également et sa palme de sinople. Chapé d’or chargé à dextre d’une tête de tigre de sable tachée et armée d’argent et à senestre d’un tourteau d’azur chargé d’une fasce ondée alaisée d’argent. Au chef de sinople à l’amphithéâtre romain d’argent ouvert et ajouré de sable.
  • Soutien de l’écu : deux rameaux de chêne tigés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir.
  • Devise : GRAND en lettres d’argent sur un listel d’azur au revers de gueules. 

                                                  MOTIVATION

L’amphithéâtre romain représente celui du site antique de Grand dont les vestiges ont été réhabilités et constitue un patrimoine ancien remarquable.

 La tête de tigre qui fait partie, avec un sanglier, une panthère et un ours, des motifs de la grande mosaïqué de 232 m2 pavant un édifice  également romain traditionnellement,  appelé “basilique ” située à proximité de l’amphithéâtre.

La fasce ondée évoque les eaux de résurgence temporaires du plateau calcaire et ainsi Grannus le dieu gaulois qui présidait au jaillissement des sources. Grannus, assimilé par les romains à Apollon , serait selon certains auteurs, à l’origine du toponyme Grand ( Granno à l’époque mérovingienne,  Grandis en 1180).

Selon une autre version, le toponyme Grand serait plutôt lié à la taille de la cité et au latin Grandis. 

Sainte Libaire serait née à Grand où elle a été martyre en 362.

Selon sa légende, elle aurait été décapitée pour avoir frappé de sa houlette (ou de sa quenouille) la statue d’Apollon, en or que lui présentait l’Empereur Julien de passage à Grand. L’église de Grand est vouée à sainte Libaire.

Les rameaux de chêne évoquent les importantes forêts environnantes et  les industries du bois en résultant.

Sous l’ancien régime, Grand était le siège d’une prévôté royale en Champagne, baillage de Chaumont. 

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, membre du comité lorrain d’héraldique  en janvier 2018.

Le 21/05/2021, Mr Jacques Venner (tel 06 08 85 11 90) adjoint au patrimoine, précise que la commune n’est pas mûre pour adopter un blason.  La hure de sanglier ne plait pas mais la municipalité ne veut pas dialoguer. Cependant Mr VENNER souhaite que le projet perdure en sommeil….

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − 12 =