MENU

CIRCOURT-sur -MOUZON- 88104 

Blasonnement
 Tiercé en bande, au 1 d’or à une ombre d’alvéoles de cire d’abeille ; au 2 de gueules à trois feuilles d’érable d’argent posées en bande ; au 3, d’or à une chauve-souris de gueules aux ailes de sable volant en bande .
 Soutien de l’écu : deux brins de pervenche supportés et feuillés de sinople et fleuris d’azur au bouton d’or, passés en sautoir.
A l’enclume d’or brochant sur la croisure.
 Devise toponymique : CIRCOURT-sur-MOUZON en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.

Motivation
Les alvéoles de cire constituent des armes parlantes pour le toponyme Circourt (Ciricis Curtis en 1044) qui serait dérivé du nom chrétien Cyricus : Cyr suivi du latin cortem (domaine).
Saint Cyr fut un enfant martyr chrétien d’Asie mineure (a).

Le champ d’or et la bande de gueules (rouge) évoquent les armes du Duché de Lorraine et soulignent que jadis Circourt dépendait de ce duché.
Les trois feuilles d’érable représentent les trois localités : Circourt et les deux hameaux de Brochaincourt et Villard qui constituent la commune.
Les feuilles représentent l’érablaie qui couvre les méandres du Mouzon. Avec la chauve-souris, elles représentent les falaises de cette vallée et l’histoire et les légendes des grottes que l’érosion y a creusées.
Les brins de pervenches sont ceux qui fleurissent au printemps dans les forêts environnantes.
L’enclume rappelle que des martinets de forge ont fonctionné à Circourt en utilisant la force des eaux du Mouzon jusqu’au milieu du 19ème siècle.

(a) Julitte vivait en Asie Mineure, vers 304, à l’époque des persécutions de Dioclétien. Elle fut arrêtée comme chrétienne par le gouverneur Alexandre, suivi de son jeune fils CYR (Kérikos, Cyricus en latin).
Elle répondit à toutes les questions : Je suis chrétienne. Le petit Cyr répétait sans cesse lui aussi : Je suis chrétien. Furieux, Alexandre tua le petit Cyr avant de livrer sa maman au bourreau.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, Président du Comité Lorrain d’héraldique en janvier 2021 ; les conseillers municipaux ne sont pas intéressés par des armoiries.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

deux × cinq =