MENU

HEIPPES – 55241

Tiercé en pairle renversé, ondé pour les deux partitions en chevron, au 1 d’azur à une croix de malte d’or, au 2 d’or à une croix latine aiguisée, au pied péronné, de gueules, au 3 de gueules à une tête arrachée de chevreau d’argent.

 Soutien de l’écu, à dextre un rameau d’aubépine passé en sautoir avec un rameau de charme à senestre, les deux feuillés de sinople et tigés de tanné, fruité d’or pour le charme et fleuri d’argent pour l’aubépine. Au casque de type Adrian d’azur brochant sur la croisure.

 Devise HEIPPES en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.

La tête de chevreau illustre le sobriquet sympathique Gaillots des habitants du village.

La croix de Malte rappelle qu’en 1183 Raoul 1er de Clermont faisait donation d’un l’alleu au lieu dit la Varge aux frères de l’Hôpital de Jérusalem (Hospitaliers). La commanderie existait encore en 1649.
Elle fait également allusion à l’ancien prieuré Saint-Pierre de Flabas (Xe siècle), converti en ferme et dont il restait des vestiges de la chapelle jusqu’au milieu des années 1980. Il fut fondé en 1317, c’était une dépendance de l’Ordre de Cluny puis de l’Ordre de Malte.

La croix représente la Croix de la Côte à Moulin.
Cette grande croix de bois fut érigée par les soldats du 7e régiment du génie (7e RG) au Signal d’Heippes le 4 avril 1915, jour de Pâques, en commémoration des sanglants combats du 6 au 12 septembre 1914 sur l’aile droite de la première bataille de la Marne opposant les unités françaises de la IIIe Armée commandée par le Général Sarrail et les troupes allemandes du Kronprinz impérial.
Les gueules (rouge) reprennent la couleur (garance) des pantalons des soldats français en 1914.
Le casque Adrian d’azur représente les casques ornant toutes les bornes de la voie sacrée Bar le Duc – Verdun ; Il rappelle que Heippes située sur cette route et sur le chemin de fer à voie métrique (le Varinot) a vu passer les convois routiers et ferroviaires d’hommes, de ravitaillement et de munitions approvisionnant le front.
La partition en chevron ondé illustre le partage des eaux sur le finage de Heippes : le ruisseau de Recourt est un affluent de la Meuse, le Flabusieux est un affluent de l’Aire (bassin de la Seine).

Le champ d’azur et les meubles d’or soulignent que le village était rattaché au Barrois mouvant(a), prévôté de Bar le Duc et pour une partie prévôté de Souilly.

Le rameau d’aubépine évoque le toponyme Heippes, jadis Espeium qui, selon certains auteurs, voudrait dire lieu couvert d’épines. L’aubépine, associée à la vierge Marie depuis la christianisation, rappelle également que la paroisse est vouée à la Ste Vierge Marie en son Assomption.

Le rameau de charme représente les arbres de la forêt du village, et les activités que l’on y rencontrait : bûcherons sabotiers, fabricants de bois de brosse, de râteaux, de manches d’outils, charbonniers.

(a) le duché de bar avait pour armes : D’azur semé de croix recroisetées au pied fiché d’or à deux bars adossés de même.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS et Dominique LACORDE et adoptées par la commune le 06 octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 × 5 =