MENU

LES ÉPARGES – 55172

De sinople, chargé de deux palmes d’argent posées en chevron renversé. Chef cousu triangulaire de gueules à un casque Adrian taré de profil d’or. A la bordure retrait d’or .

Soutien de l’écu : deux rameaux de hêtre feuillés de sinople, tigés de tanné et fruités d’or, passés en sautoir.

Croix de guerre 1914/1918 appendue à son ruban et brochant sur la croisure.

L’écu timbré d’un cœur de gueules d’où naissent deux bleuets d’azur, feuillés et tigés de sinople.

Devise LES ÉPARGES en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.

La bordure évoque des barrières d’un parc, elles font allusion au toponyme les Éparges jadis Les Parges. Pargue, parge du latin pargus désignant un enclos fermé de barrières en bois.

Le chef triangulaire dessine les bords des entonnoirs multiples creusés par les tirs de mines répétés et encore visibles sur la crête des Éparges. Sa couleur rouge illustre les sacrifices des combattants des deux camps soulignés par les deux palmes. Le casque Adrian est celui des soldats français de toutes les armes impliqués dans les âpres combats de la butte des Éparges.

Le cœur d’où naissent les bleuets : ce symbole est identique à celui du Barboux dans le Doubs en reconnaissance au don généreux fait, en 1919, par le conseil municipal du Barboux pour la reconstruction du village des Eparges ; il symbolise l’amitié qui unit les deux cités. Les bleuets sont « les fleurs du souvenir » que les anciens combattants, blessés et gazés de la Grande Guerre, confectionnèrent pour les vendre sur la voie publique afin de venir en aide aux survivants. Ce sont « les Bleuets de France ».

Les rameaux sont ceux des hêtres et de tous les arbres qui ont repris leur droit sur le champ de bataille.

Le village a été décoré à l’ordre de l’Armée de la Croix de Guerre 1914 1918 avec palme le 15/03/1921 : “sentinelle avancée de la ligne française de 1914 à 1918, a payé cet honneur d’une destruction totale. Torturée dans les entrailles de son sol, éventrée par les explosions de mines, harcelée par les projectiles de toute nature, restera dans l’histoire comme l’un des symboles de la plus héroïque résistance et de la plus sublime abnégation”.

Armoiries composées et dessinées par, Dominique LARCHER, Dominique LACORDE et Robert LOUIS, avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques de l’UCGL et adoptées par la commune le 14 octobre 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

16 − 9 =