MENU

LISLE-en-RIGAULT – 55296

D’or au lion, à la queue léopardée, de gueules, tenant à dextre une grenade d’argent enflammée de gueules et à senestre une hache de guerre d’argent également.
Chef d’azur à une feuille de chêne d’or accostée, à dextre d’un crosseron d’argent et à senestre d’un parchemin du même.
• Soutien sous l’écu : deux rameaux de chêne tigés de tanné, feuillés de sinople, fruités d’or, croisés en sautoir.
• Devise toponymique LISLE- EN-RIGAULT en lettre d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.

Le crosseron d’argent évoque l’abbaye des prémontrés créé, au XIIème siècle, à  Jeand’heurs(ou Jandeures), un écart du village.

Le lion représente, en même temps :
– le vicomte Le Besgue de Nonsart qui portait dans ses armes :” un lion d’or … tenant une hache de guerre d’argent”. Il était jadis co-seigneur de Lisle en Rigault
– le maréchal d’Empire OUDINOT, châtelain du domaine de Jeand’heurs aménagé en 1808, qui portait dans ces armes “un lion de gueules tenant de la patte dextre une grenade de sable enflammée de gueules”
– le château fort qui se dressait à Lisle en Rigault.

La papeterie de Jeand’heurs, très ancienne, a fonctionné jusqu’à la fin du 20ème siècle. Elle est illustrée par le parchemin et la feuille de chêne (le bois résultant des coupes sélectives et celui des chutes de scieries constituent la principale matière première de la pâte à papier)

Les rameaux sont ceux des chênes des forêts environnantes.

Version d’Armoiries composée et dessinée par Robert, André LOUIS avec les conseils de la Commission héraldique de l’UCGL et mise à disposition de la commune en mars 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − onze =