MENU

MAXEY sur VAISE – 55328

d’azur à la fleur des marais d’or, surmontée d’une double burelle potencée et contre potencée, accostée de deux bars adossés, les quatre du même et soutenues d’une trangle ondée d’argent.
 Soutien sous l’écu : 2 rameaux de charme tigés de tanné, feuillés de sinople, fruités d’or, passés en sautoir.

La fleur des marais d’or évoque le toponyme du village Maxey autrefois Marcey de Marcq, Marce = marais.
La trangle ondule comme la Vaise qui traverse le village. Fleur de marais et trangle ondée évoquent ainsi Maxey sur Vaise.

La double burelle potencée et contre potencée, l’azur et l’argent évoquent les armes(a) de la province de Champagne à laquelle Maxey a été rattaché jusqu’à 1262 environ.

L’azur et les deux bars adossés sont ceux des armes du Barrois(b) mouvant, prévôté de Gondrecourt, dont dépendit ensuite les deux seigneuries du village possédant deux châteaux et ayant appartenu à de multiples seigneurs(c).

Les deux poissons (bars) évoquent également Saint Pierre le patron des pécheurs et de la paroisse.

La trangle ondée représente également la force motrice qui jadis animait les industries locales : moulin, huilerie, scierie…
Les rameaux sont ceux des charmes des forêts environnantes.

(a) La Champagne a pour armes : d’azur, à la bande d’argent accompagnée de deux cotices d’or, potencées et contre-potencées.
(b) Le duché de Bar, le Barrois mouvant, non mouvant et maintenant le département de la Meuse ont pour armes : d’azur semé de croix recroisetées au pied fiché d’or à deux bars adossés de même.
(c) Le premier des seigneurs de Maxey sur Vaise est Amaury de Marcey cité en 1153.Le village a été composé de deux seigneuries possédées :
– la première par les de Bourlémont, les de Foug, Verrières, Merlet, Malabarbe, Chauvirey, Damezaga, l’Ecluse et le Peige.
– la deuxième par les de Choiseul, de Vergy, Watronville, Siverey, Bignécourt, du Châtelet, Rolland, Dugny, Vigneulles, de Camus de Courcelles et le Peige.
Les deux seigneuries furent réunies en une seule par le sieur le Peige de Noiseville en 1781.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS en avec les conseils de la Commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains et adoptées par la commune en octobre 2014

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

11 − 6 =