MENU

MÉNIL la HORGNE – 55334

d’azur,
– au chevron haussé d’argent,
– accompagné, en chef, de deux abeilles d’or,
– et, en pointe, d’une gerbe du même.

 L’écu soutenu par deux iris tigés, feuillés de sinople et fleuris d’or passés en sautoir.

 Devise toponymique sur listel d’or au revers de gueules : MÉNIL la HORGNE

Le chevron d’or évoque un toit et ainsi la maison ; la gerbe évoque une grange à grains. Chevron et gerbe illustrent le toponyme MÉNIL la HORGNE du village (selon certains auteurs, Ménil : maison du chef de famille ; Horgne : de horre grange à blé).

L’argent du chevron, l’azur et les iris d’or font allusion à l’abbaye de RIEVAL érigé à proximité de Ménil La Horgne au XIIème siècle. Les Prémontrés auxquels appartenait RIEVAL étaient vêtus de blanc et leurs armes d’azur (a).

Les iris d’or évoquent le site de Rieval jadis Régia vallis : la vallée des rois car il aurait constitué une résidence royale sous les Mérovingiens et les Carolingiens. Selon certains, Clovis aurait adopté l’iris jaune comme emblème(b). Ce serait sous Louis VII, que l’iris serait devenu ” fleur de Louis ” et devint la fleur de Lys d’or des rois de France.

Le champ d’azur est également celui des armes de la principauté de Commercy (c), jadis seigneur du lieu.

Les deux abeilles sont celles des armes(d) d’Augustin Dom Calmet (1672-1757) né à Ménil la Horgne, savant bénédictin, auteur de nombreux ouvrages théologiques et sociologiques.

La gerbe d’or fait par ailleurs allusion à l’école départementale d’agriculture qui a fonctionné dans la commune et sur ses champs jusqu’en 1964.
La cime du chevron symbolise le point géodésique 415m à l’ouest du village 2ème site du département de la Meuse après celui d’Amanty à 424m et la cote 451 de Vaudeville le Haut.

(a) les prémontrés portaient :”d’azur, semé de fleurs de lys d’or, à deux crosses d’argent posées en sautoir”.
(b)L’IRIS jaune doit sa gloire, dit-on, à Clovis, roi des Francs. Clovis, encore païen mais vaillant soldat encerclé par une terrible armée de Goths sur les bords du Rhin, aurait dû son salut à ses connaissances botaniques ! Remarquant que des touffes d’IRIS jaunes s’étendait loin dans le fleuve, il en déduisit que là se trouvait un gué et y fit échapper son armée. En témoignage de reconnaissance Clovis fit de l’IRIS l’emblème royal, un usage poursuivi par ses descendants..
(c)La principauté de Commercy avait pour armes : “d’azur semé de croix pommetées au pied fiché d’argent”
(d) Dom Calmet avait pour armes : ” d’azur à la lampe à huile d’argent accompagnée de 3 abeilles posées 2 & 1″

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains, et adoptées par la commune en décembre 2013.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 − 6 =