MENU

MONTBLAINVILLE – 55343

 

 D’or à l’aigle de sable à la tête contournée, mantelé de gueules à l’étoile d’or en chef accostée de deux bretèches d’argent maçonnées de sable et percées d’une meurtrière canonnière du même et mouvant des flancs.

 Soutien de l’écu : une palme de laurier de sinople passée en sautoir avec un rameau de saule tigé de tanné, feuillé de sinople et fruité d’or.

 A la Croix de guerre 1914-1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure accostée de deux enclumes d’or brochant également sur la palme et le rameau.

 Cri de ralliement : MONTBLAINVILLE en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.

L’étoile est celle des armes d’ Elisabeth de L’Escamoussier, seigneur de Montblainville(a) . L’étoile évoque aussi les Américains qui ont libéré Montblainville en 1918 et en 1944.

deux bretèches avec une meurtrière et une canonnière sur le côté évoquent les deux parties du château et le porche qui les reliait et qui existait avant 1914 ; ces deux maisons du château sont encore présentes dans le village à ce jour.

L’aigle noir est l’emblème de Charlemagne qui venait chasser à Montblainville. La tête contournée correspond à certaines légendes de Charlemagne.

Le chapé rouge coupé en deux évoque le Saint Patron de la paroisse : Saint-Martin qui donna la moitié de sa tunique romaine à un pauvre.

Les ornements sont faits de deux enclumes pour rappeler la forge de Montblainville toujours existante au bord de l’Aire, rivière qui est évoqué par le rameau de saules. Le rameau de laurier rappelle le camp romain (château Charlemagne) et la voie romaine qui étaient à Montblainville ainsi que l’origine celtique de Montblainville.

La forge qui existe toujours est évoquée par les deux enclumes ; elle a fabriqué des boulets de canon.

La Croix de guerre rappelle le courage du village et son anéantissement durant la Grande guerre.

(a) La famille de l’Escamoussier en Lorraine portait : d’azur au chevron d’argent accompagné, en chef, de deux roses d’or et d’une étoile  du même en pointe

Armoiries composées et dessinées en novembre 2013 par Robert André LOUIS héraldiste et Dominique LACORDE, historien, membres du Comité Lorrain d’Héraldique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

14 + 3 =