MENU

VASSINCOURT – 55531

D’azur chargé à dextre d’une amphore d’argent et à senestre d’un coq hardi et chantant du même allumé, crêté, languée, barbé et membré de gueules; chef triangulaire d’or au chevron haussé de gueules.
 Soutien sous l’écu : 2 rameaux de chêne tigés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir.
 A la croix de guerre 1914-1918 appendue sous l’écu et brochant sur la croisure.
 Devise VASSINCOURT en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules

L’azur et l’or rappellent que jadis le village était situé dans le Barrois mouvant.

L’amphore d’argent fait allusion au toponyme Vassincourt jadis Wassoncuria (le domaine de Wasson). Wasson nom de personne germanique qui dériverait de wasso, wazzo de wad : gage; preuve.
L’amphore constitue une preuve de pureté ; un bijou qui porte ce poinçon est considéré comme de l’argent pur.
Selon une autre version Vassincourt serait lié à vaso du latin vas > vase vaisseau représenté également par l’amphore.

L’azur, l’argent et l’or évoquent les émaux des armes du baron Colliquet de Levoncourt (a) jadis seigneur du village. Il y possédait un château.
Le coq est l’un des attributs de Saint Pierre auquel est vouée l’église des 12ème et 15ème siècles.

Le chevron évoque un toit rouge et souligne qu’autrefois des tuileries fonctionnaient dans la commune.

Les rameaux sont ceux des chênes et des autres arbres des forêts environnantes.

La croix de guerre illustre la citation, du 29/11/1920, de la commune de Vassincourt à l’ordre de l’armée :
“Vaillante cité qui a été complètement rasée, tant au cours des combats acharnés dont elle fut le témoin, que par les violents bombardements subis au cours de la guerre. Malgré le nombre élevé des victimes dans la population, n’a cessé de montrer dans les épreuves et sous les obus, les plus belles qualités morales, méritant ainsi la reconnaissance du pays.

(a) Le baron Colliquet de Levoncourt portait :” d’azur au sautoir d’argent cantonné de 4 hures de sangliers d’or”

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS en accord avec la municipalité et avec les conseils de la Commission héraldique de l’UCGL et adoptées par la commune le 10 mars 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + dix-huit =