MENU

VILLE sur SAULX – 55568

 

 Trianglé de gueules et d’argent au chevron de sinople ondé renversé, retrait en pointe, brochant sur le tout ;

 Soutien sous l’écu : deux rameaux d’aubépine, tigés de tanné, feuillés de sinople et fleuris d’argent passés en sautoir. Devise toponymique VILLE sur SAULX sur un listel de sinople au revers de gueules

Le chevron renversé dessine la lettre V ; ondé et de sinople (vert) il évoque la Saulx avec sa couleur caractéristique et ainsi le toponyme de la commune VILLE sur SAULX.

Les triangles de gueules (rouge) dressent les morceaux de faux qui étaient utilisés jadis pour couper les chiffons servant à la fabrication du papier dans les moulins à pilons fonctionnant dans la cité dés le 14ème siècle.

Les triangles renversés d’argent ont le profil des coins de bois qui permettaient de décoller les blocs de pierre dans les carrières de Ville sur Saulx, une activité florissante dans le passé qui a permis l’édification d’ un ensemble architectural remarquable : le village sur un éperon dominant la Saulx avec ses maisons du 17ème au 19ème, l’église Saint Pierre et Paul de 1873, le château, la maison forte de Mme d’Alençon, la porte LOUIS XIII.

Les triangles évoquent également celui des armes de Gilles de Trèves (a) seigneur du lieu et constructeur du château.

Les généraux du 1er empire Jean-Baptiste Broussier (1766-1814), de Nicolas Broussier (1774-1850), cousins et tous deux nés à Ville sur Saulx sont évoqués par les deux rameaux d’aubépine (selon certains auteurs, Broussier serait issu du gaulois brucos : buisson.

(a) les armes de Gilles de Trèves seraient : D’argent (ou d’or) à un triangle de gueules accompagné de trois croissants d’azur.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS en octobre 2010 avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × quatre =