MENU

VILLERS – DEVANT – DUN -55561

Coupé vouté abaissé, au 1 de gueules à la tour d’argent maçonnée de sable, ouverte et ajourée du champ, mouvant de la partition accostée de deux fleur de lys d’or, au 2 de sinople ; à la tête de cheval arrachée d’argent, bridée de gueules.
 Soutien de l’écu, deux brins de trèfle supportés, feuillés de sinople et fleuris de gueules, passés en sautoir.
 A la croix de guerre 1914 -1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure des trèfles.
 Devise VILLERS –DEVANT – DUN en lettres de sable sur un listel d’or au revers de sinople.

La tête bridée de cheval évoquent le toponyme VILLERS venant de villare : domaine agricole. La tête de cheval évoque également Saint Martin, patron des cavaliers mais aussi patron de la paroisse.
La tour sur le mont illustre DUN de duno, dunis du Gaulois dunum : colline fortifiée. L’ensemble suggère VILLERS devant DUN.

La tour évoque également le château fort détruit au court de la guerre 1914 /1918 dont il ne subsiste plus qu’une tour carrée, elle représente également les différents seigneurs dont dépendait jadis le village : les dames de l’abbaye d’Andenne (Belgique), Marie Stuart…

L’une des fleurs de lys d’or sur le champ de gueules représente, avec inversion des émaux, les armes de la famille de La Cour de la Ville sur Yron (1) un moment seigneur du lieu, l’autre fleur de lys est celle des Princes de Condé (2) suzerains du Clermontois dont dépendait le village à la fin de l’ancien régime.

Le haut de la partition fait allusion au point de vue intéressant sur la montagne de Reims, Verdun, l’Argonne offert par un sommet du village.

Les trèfles en soutien évoquent les prairies, le champ vert représente les forêts environnantes.

Villers devant Dun a été décoré de la Croix de guerre 1914 – 1918 avec la citation suivante, du 05/02/1921, à l’ordre de l’armée : ” Située dans la zone de combat au début de la guerre, puis sur la ligne de feu en 1918, a fait preuve de la plus vaillante attitude sous les bombardements et pendant l’occupation ennemie, sans jamais désespérer de la victoire finale”.
(1) La famille de La Cour de la Ville sur Yron portait : ” d’or à une fleur de lys de gueules surmontée d’un lambel à 3 pendants de même et accostée en fasce d’une étoile et d’un croissant d’azur ”
(2) Les princes de Condé portaient :” d’azur aux trois fleurs de lys d’or et au bâton péri en bande de gueules en abîme”

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien tous deux membres de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques de Lorraine et adoptées par la commune le 18 novembre 2016, monsieur Alain WATRIN étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

13 + dix-huit =