MENU

XARONVAL – 88529

d’or à la roulette de charron accostée de deux planes adossées et posées l’une en bande, l’autre en barre, tous trois d’azur emmanchées de gueules ; mantelé renversé d’azur chargé à dextre d’une croisette d’argent au pied fiché et pommetée d’or ; à senestre, d’ une rose héraldique d’argent au bouton étoilé et aux pointes d’or.
 Soutien de l’écu : deux rameaux de saule tigés, feuillés de sinople et fruités d’or passés en sautoir.
 Devise XARONVAL en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules

La plane et la roulette qui permettait de mesurer la longueur du bandage ferré de la roue sont des outils caractéristiques du charron. Elles évoquent le toponyme Xaronval, jadis xaronvaulx, Xaironval, Cheronvaux du vieux français : cheron : chemin à char ; charron .
Ces outils évoquent également les expositions “Xaronval village 1900”.

La croisette pommetée et le champ d’azur sont ceux des armes de Bainville-aux-Miroirs jadis châtellenie à laquelle était rattaché Xaronval.

Les trois “besants” de la croix sont des attributs de Saint Nicolas le patron de la communauté chrétienne du village.

La croisette fait allusion à Nicolas ABRAM né à Xaronval (1589 – 1657) professeur de théologie à l’université de Pont à Mousson.

La rose est celle des Armes (d’azur à 3 bandes d’or, chef d’argent à la tête de lion de gueules ,lampassé de même accosté de deux roses pointées d’or) de Dominique FOURIER, qui a habité le village avant d’emménager à Mirecourt et d’être anobli. Il était père de Saint Pierre FOURIER.

L’or du champ représente également la source sulfureuse.

Les rameaux sont ceux des saules qui bordent la rivière du COLON.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS et Bernard Georgin, avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains et adoptées par la commune le 18 mars 2015.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

vingt − un =