MENU

WISEPPE – 55582

BLASONNEMENT 

  • D’azur, chargé, en chef, d’une fleur de lys d’or accostée de deux bars du même adossés et surmontant un bâton péri en bande de gueules et, en pointe d’un pressoir à metton également d’or à la vis d’argent. À l’orles en filet ondée d’argent.
  • Soutien sous l’écu : deux rameaux de lauriers (rinceaux) d’or, passés en sautoir.
  • Croix de Guerre 1914 – 1918, au naturel, appendue sous l’écu et brochant sur la croisure.
  • Devise toponymique : Wiseppe en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules. 

MOTIVATION 

Le filet ondé souligne que le finage de Wiseppe est bordé par le ruisseau éponyme ; il évoque par ailleurs le toponyme du village [jadis Vuosapia (en 1046) Viseppe (en 1607)] : Vis serait une racine hydronymique et appa dérivé d’apa signifierait l’eau selon Benoit et Michel.

 Les deux bars sont ceux du duché de Bar (a), ils   rappellent que la commune actuellement dans le département de la Meuse a été rattachée à ce duché avant d’appartenir au Clermontois attribué par LOUIS XIV à la famille de Condé représentée par la fleur de lys d’or et le bâton péri en bande (b).

 Le pressoir à metton d’or illustre la célébrité de la cancoillotte élaborée à Wiseppe au début du XXe siècle et vendue sur le marché de Stenay. Le pressoir était utilisé dans les fermes. 

 La cancoillotte est à base de lait écrémé (le petit lait). La prise de ce petit lait en caillé, favorisée par réchauffement, produisait le metton qui doit être pressé pour extraire le sérum. Le mûrissement de ce metton exhalait une odeur caractéristique dans le village.

 Les rinceaux évoquent, comme ceux de la ville de Reims, Saint Remi (évêque de Reims) auquel est vouée l’église (Remi comme Reims aurait pour origine remes le nom d’un peuple gaulois de la région de Reims et serait représenté par les rameaux en raison de la similitude des noms latins rami et Remi).

La Croix de Guerre 1914 – 1918 avec palme a été attribuée à Wiseppe avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : ” Située dans la zone de combats au début de la guerre, puis sur la ligne de feu en 1918, a fait preuve de la plus vaillante attitude sous les bombardements et pendant l’occupation ennemie sans jamais désespérer de la victoire finale “.

a)Le duché de Bar avait pour armes : d’azur semé de croisettes d’or et aux deux bars adossés du même”

b)Les princes de Bourbon-Condé portaient ; ” d’azur à trois fleurs de lys d’or, au bâton péri en bande de gueules, en abîme”À noter que le bâton est de couleur rouge sur l’autre couleur azur du champ. Il peut déroger à la règle d’alternance des émaux du fait que ce bâton constitue la brisure de la branche Condé sur les armes de la maison de Bourbon.

 

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS et Dominique LACORDE membres du Comité Lorrain d’Héraldique, et adoptées par la commune le 08 février 2021, M. Yves JAVELOT étant Maire.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

6 + douze =