MENU

RARECOURT- 55416  

BLASONNEMENT 

 Coupé haussé :

  Au 1, de gueules à une abeille d’or, accostée de deux mouchetures d’hermine d’argent,

 au 2, d’azur, à une tour d’or, crénelée de 3 merlons, ajourée et ouverte du champ ; senestrée   d’une cruche Bacchus   d’or au visage d’argent ;  à la plaine ondée du même. 

Soutien de l’écu : Deux rameaux de chêne, supportés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, à un écusson de sable chargé d’une croix d’argent brochant sur le croisure, accosté de deux épis d’or, celui de dextre posé en bande, celui de senestre en barre. 

Devise Rarécourt en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.

MOTIVATION

L’abeille, par son travail, par son organisation sociale est un symbole de sagesse, son exemple peut être  conseillé. Elle évoque ainsi le toponyme Rarécourt, jadis Raherei Curtis dérivé selon certains auteurs du nom de personne germanique  Ratharius  composé de Rat : conseil et hari : armée (l’abeille est armée de son dard).

La tour représente le donjon construit à Rarécourt par l’abbé de Saint Vanne. Les trois merlons évoquent les  lettres de sauvegarde du Roi de France puis du Duc de Lorraine et de l’Empereur, par lesquelles le village de Rarécourt obtint des privilèges en matière d’impôts et de sécurité. En fait, Rarécourt, situé en Champagne, entre la France et l’Empire, bénéficiait d’une neutralité relative et d’une certaine indépendance.

La plaine ondule comme l’Aire qui traverse le finage de Rarécourt et dont le courant était utilisé pour actionner jadis le moulin à coquins de phosphate.

La cruche Bacchus était une des spécialités des faïenceries qui ont fonctionné à Salvange et à Rarécourt entre 1763 et 1861. Dans la réalité, les cruches portaient plusieurs couleurs vives. 

  Les mouchetures d’argent et les gueules (rouge) du champ représentent les armoiries de la famille de Rarécourt de la Vallée de Pimodan (a). Des membres de cette famille furent pour Rarécourt des voués de l’abbaye Saint-Vanne. Ils étaient également seigneur de la cense de la Vallée. A Rarécourt, ils possédaient une maison forte qui est devenue musée de la faïence.

L’écusson de sable (noir) à la croix d’argent est le symbole des étameurs (b). Les étameurs Argonnais, surtout concentrés à Rarécourt, étaient réputés ; à la belle saison, une centaine de ces artisans prenait la route vers les villes et villages non seulement de Lorraine et Champagne mais aussi du Nord de la France. Ils réparaient les casseroles, les chaudrons et autres ustensiles de cuisine.

Les rameaux sont ceux des chênes et des autres arbres de la  forêt communale de Rarécourt.

Les épis soulignent le caractère agricole du village.

– (a) La Maison de Rarécourt de la Vallée de Pimodan avait pour armoiries : ” D’argent à cinq annelets de gueules posés en sautoir et accompagnés de quatre mouchetures d’hermine de sable, supports deux licornes “. 

     – (b) Selon la légende, Saint Piran, était, en particulier, collectionneur de minéraux. Il utilisa un grand roc noir comme foyer pour son feu et fut étonné quand, sous l’effet de la grande chaleur, un flux de métal de couleur blanche est sorti, en forme de croix. Cette apparition de l’étain, fit de lui non seulement le patron des étameurs, mais elle inspira aussi son blason, une croix d’argent sur un fond noir.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien, membres du Comité Lorrain d’Héraldique, proposées à la commune en février 2021, avec la participation de Marc KLEIN, Madame Nathalie COYARD étant maire, l’ayant présenté au CM le 05/02/2021 qui l’a refusé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 14 =