MENU

Senoncourt-lès- Maujouy – 55482

Senoncourt-lès- Maujouy – 55482

BLASONNEMENT

  D’or au chêne feuillé de sinople et au tronc arraché de tanné, accosté vers le chef, à dextre d’un écusson de gueules, chargé d’une fleur de lys de jardin d’argent et à senestre d’une croix alésée de gueules également, chargée d’une épée abaissée d’argent.

 Au chef d’azur chargé d’une aigle, en vol , contournée, d’or. 

Soutien de l’écu : Deux rameaux de charme supportés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir. A l’écusson d’azur chargé d’un verre à pied brochant sur la croisure. 

Devise toponymique : SENONCOURT-LÈS-MAUJOUY en lettres      de sable sur un listel d’or au revers d’azur. 

MOTIVATION

  Le chêne fait allusion au toponyme Senoncourt du village (Senonis-Curia en 1738) par une arme parlante homonyme (phonique) au deuxième degré. Les senons constituaient une tribu celte ayant occupé l’est de la France avant de se fixer dans la région de Sens (Yonne). En celtique SENON signifierait “ancien, sage”. Le préfixe a survécu dans   sénior. Le chêne symbolise la sagesse, la majesté.

Selon certains auteurs, senon dériverait du nom d’homme germanique Sino.

L’aigle est l’un des attributs de Jupiter, maître des dieux romains, elle évoque Jouy (et ainsi Maujouy) du latin Jovius : Jupiter. 

 Les serres de l’aigle et son bec acéré font allusion aux éléments défensifs du château fort de Maujouy qui protégeait jadis la contrée.

 Les Champs d’azur et d’or soulignent que, sous l’ancien régime, le village appartenait au Barrois mouvant. Le duché de Bar avait pour armes : D’azur semé de croisettes recroisetées au pied fiché d’or, à deux bars adossés du même, brochants sur le tout.

  La fleur de lys de jardin est l’un des attributs de Marie, la mère de Jésus. Le rouge est la couleur de la Nativité de Marie (a) à laquelle est vouée l’église du village.

La fleur de lys rappelle également qu’au hameau de Maujouy était installé initialement un prieuré dont la chapelle était vouée à Marie, Notre Dame. 

 Le verre à pied relève qu’un privilège du roi Louis XIV, en 1667, a permis de créer une manufacture de verre, à la façon de Venise, sur la cense de Vieux Étangs. L’activité a duré quelques décennies.

La croix rouge chargée d’une épée représente l’hôpital militaire français organisé à Maujouy pendant la guerre 1914-1918 puis un hôpital américain installé à la relève des troupes françaises en 1918.

Le cimetière national des Quatre Vents a été créé à proximité pour la sépulture des soldats blessés et décédés en ce lieu, surtout en 1916 et 1918. 

 Les rameaux de charme et le chêne sont ceux des forêts environnantes.

(a)Dans l’icône de l’école de Novgorod -XVe et XVIe siècles – illustrant  la nativité de Marie, la maison de Joachim et d’Anne, ses parents, est surmontée d’un voile rouge.

Le rouge est la couleur de la vie et de la protection bienveillante de Dieu.

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, et Olivier BIGORGNE, membres du Comité Lorrain d’Héraldique avec l’avis de Monsieur Christian PREMOSELLI et adoptées le 20 novembre 2020, Monsieur Serge Nahant  étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × un =