MENU

BAZOILLES-sur-MEUSE – 88044

 De gueules au portique antique à 4 colonnes d’or accosté, à dextre et à senestre d’un pique d’argent brochant en pal, poignée en bas, sur deux ringards du même, posés en sautoir et les trois surmontant une trangle ondée abaissée d’argent; au chef de vairé d’or et d’azur.
 Soutien de l’écu : deux lions, assis une patte avant levée, affrontés au naturel, armés et lampassés de gueules .
 Devise toponymique : BAZOILLES-SUR-MEUSE en lettres d’or sur un listel d’azur au revers de gueules.

Le portique antique représente le toponyme du village Bazoilles, jadis Basallie (1123) Basillis (1180) dérivé du latin basilica désignant un grand bâtiment avec portique servant de tribunal, de marché couvert. Avec l’ère chrétienne, il désigna une église. Celle de Bazoilles est dédiée à saint-Martin.
La trangle ondule comme la Meuse.

L’azur et l’or du vairé sont les émaux du duché de Bar dont dépendait le village.Le duché de Bar avait pour armes : “D’azur semé de croix recroisetées au pied fiché d ‘or à deux bars adossés de même”.

Le vairé d’or et d’azur rappelle les armes : “d’or à deux pal de vair, au chef d’or plain” de la famille du Fays longtemps seigneur du lieu. Cette famille avait construit une forteresse à Bazoilles qui fut détruite vers 1423 au cours d’une guerre entre Edouard III, duc de Bar et Charles II duc de Lorraine.

Les piques et les ringards témoignent de l’activité sidérurgique du village depuis le 16ème siècle jusqu’au milieu du 19 ème où deux fourneaux étaient en activité.

Les lions en soutien représentent à la fois les lions du blason et les léopards en soutien dans les armoiries sculptées au sommet du fronton de l’actuel château au centre du village. Ce château a été construit , vers 1723 par Louis de Barbarat, seigneur de Bazoilles et maître de forges. Il a été remanié par Louis-Charles Drummond de Melfort (1790-1880). Le fronton porte les armes de ce noble d’origine écossaise : “Ecartelé : 1 et 4, d’or, à trois fasces ondées de gueules (Drummond); 2 et 3, d’azur, au lion d’argent, enclos dans un double trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même”.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, membre du Comité lorrain d’héraldique et adoptée par la commune le 11juin 2018, Monsieur Régis RAOUL étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-neuf + 5 =