MENU

BELLERAY– 55042

BLASONNEMENT

  D’or à la bande, légèrement diminuée en largeur, de gueules chargée de trois alérions d’argent, accompagnée en chef d’un soc de charrue équipé de son coutre, d’azur et en pointe d’une plaine ondée d’azur dans laquelle nage un canard colvert au naturel brochant.   

Croix de guerre 1914 1918, au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. 

Cri de ralliement toponymique BELLERAY en lettres d’or sur un listel rectangulaire d’azur surmontant l’écu. 

MOTIVATION.

 Le soc de charrue fait allusion au toponyme BELLERAY – Ballerey en 1041, qui selon certains auteurs (a) pourrait avoir été composé de Bel et de arey (beau sillon tracé par la charrue). Selon d’autres auteurs, Belleray serait lié au nom d’homme gaulois Balaros.(b).

Le canard est un symbole fort à Belleray. Il est le sobriquet des habitants du village. La plaine ondée représente La Meuse et le village de pêcheurs qui est à l’origine de la création du village. Il rappelle également le bac qu’empruntaient naguère les habitants de Belleray, en particulier les laitières, pour se rendre à Verdun car le village est établi sur la rive gauche de la Meuse. Le premier pont a été construit en 1882.

Le champ d’or et la bande de gueules chargée de trois alérions d’argent reprennent les armes du duché de  Lorraine ; ils rappellent  que la commune est située en Meuse, dans la province de Lorraine.

La Croix de Guerre 1914 – 1918 avec palme a été attribuée à Belleray avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : « Vaillante cité située dans la région de Verdun, a supporté courageusement de nombreux bombardements qui l’ont détruite en partie. Par les souffrances endurées et les dommages subis, a bien mérité du pays ». 

(a) Dans “la lorraine et les noms de lieux – Meuse” Michèle BENOIT et Claude MICHEL cite cette hypothèse avec le patois lorrain arèye.

(b) Selon le “Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France” de A DAUZAT et Ch ROSTAING .

Armoiries adaptées et dessinées par Robert LOUIS, passionné d’héraldique sur la base d’une ébauche du conseil municipal, d’entente avec Dominique LACORDE, historien, et adoptée par la commune le 02 juillet 2021, Monsieur Régis Brocard, étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 − dix-huit =