MENU

BENEY-EN WOËVRE – 55046  

BLASONNEMENT

  D’or au manteau de centurion romain et à l’épée basse d’argent, brochant ; mantelé renversé d’azur aux deux étoiles à six rais d’argent rangées en fasce surmontant un ours levé d’or ».

Soutiens de l’écu : deux brins de blé d’or, aux tiges passées en sautoir. 

Devise toponymique : BENEY-EN- WOËVRE en lettres d’argent sur un listel d’azur au revers de gueules. 

MOTIVATION

L’ours d’or constitue une arme parlante au second degré pour le toponyme du village : selon Dauzat et Rostaing, Beney ( Barnéum en 1090 Benay en 1335) est lié au nom d’homme germanique Bern, ours, avec le suffixe acum. Bern a été rapproché de l’allemand bär (comme pour la ville suisse de Berne).

Le manteau et l’épée évoquent le geste de Saint-Martin, soldat romain qui, pris de pitié pour un pauvre dévêtu dans la ville d’Amiens, coupa son manteau pour lui en donner moitié. L’église de Beney-en-Woëvre est vouée à Saint-Martin comme 93 paroisses en Meuse. Ce patronage prouve que Beney-en-Woëvre remonte à des temps très anciens.

Les deux étoiles à six rais représentent les armes de l’abbaye de Saint Benoit qui portait : « D’azur au dextrochère d’argent tenant une crosse d’or cantonnée, au premier et au quatrième d’une étoile à six rais d’argent, au deuxième et au troisième d’un croissant de même ». 

Beney-en-Woëvre est un carrefour. Les rayons de l’étoile peuvent représenter les routes venant de Toul d’une part et de Pont-à-Mousson d’autre part et de même la ligne TGV qui traverse le territoire de la commune.    

L’abbaye a été fondée sur l’ancienne paroisse de Beney en 1133. Après sa destruction vers 1635 au cours de la guerre de 30 ans, elle a été déplacée vers l’ouest au cours de sa reconstruction. L’abbaye et les maisons groupées autour ont, à la Révolution, constitué la commune de Saint-Benoit.

Les épis de blé illustrent le caractère agricole du village et les fermes établies sur le territoire.

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste et Dominique LACORDE historien   membres du Comité Lorrain d’Héraldique en juillet 2022, non adoptées, M. Daniel BERNARD étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit + 17 =