MENU

BUREY- la- CÔTE – 55089

Coupé-vouté au 1 de gueules, au crosseron d’or accosté de deux fers de lance d’argent ; au 2 de sinople, chargé d’un pal d’argent et à la tournelle à 4 merlons brochant.

 Soutien sous l’écu : 2 branches d’alisier tigées de tanné feuillées de sinople, fruitées d’or croisées en sautoir.

 A la devise toponymique BUREY la CÔTE en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.

 

Burey dérivé de Bure est évoqué phonétiquement par le pal représentant une bure : un puits de mine.
Avec la partition voutée comme une côte, le toponyme Burey la côte est évoqué.
Selon différents auteurs, Burey pourrait dériver du germanique bur : petite maison ou du nom de personne gauloise : bürius.
Le pal évoque également le puits de grande profondeur (36m) creusé dans le village.

Les fers de lance évoque léger, nom germanique qui signifie lancier de la troupe (associant leod “troupe” et ger “lance”. Fer de lance et crosseron représentent Saint léger, évêque d’Autun, le patron de la paroisse. Le champ de gueules rappelle son sacrifice pour sauver la ville.
Les fers de lance symbolisent également les éléments défensifs de l’église fortifiée qui servait jadis de refuge aux habitants.

La tournelle d’or symbolise le château renaissance occupant le centre du village ; son dessin évoque les mâchicoulis de la bretèche qui défend la porte d’entrée.

Le tournelle représente également les familles de seigneurs et châtelains du village notamment les maisons de Verrières(a) et de Sommièvre (b).

Le champ de gueules (rouge) et les meubles d’or et d’argent sont les émaux de la Lorraine (d’or à la bande de gueules, chargée de trois alérions d’argent) à laquelle le village appartient. Sous l’ancien régime Burey-la–Côte était rattaché à la province Champagne et dépendait de la prévôté de Vaucouleurs .

Les rameaux d’alisier, un des princes des arbres, représentent les forêts environnantes.

a) La maison de Verrières portait : de gueules au chef d’argent chargé de 3 annelets de gueules ou de gueules au chef d’argent chargé de 3 annelets de gueules entre 4 mouchetures d’hermine de sable.
(b) La maison de Sommièvre portait : portait ” d’azur à deux rencontres de cerfs d’or” ou “D’azur à deux massacres d’or posés l’un sur l’autre”.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS membre de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains et adoptées par la commune le 28 novembre 2017, Monsieur Jean-Michel LANGARD étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × cinq =