MENU

CHAILLON – 55096

 

BLASONNEMENT 

D’azur, à deux rinceaux d’argent passés en sautoir accostés en pointe de deux bars adossés d’or et surmontés d’une fasce, palissadée de 5 pièces, haussée d’or, la pièce du centre plus grande et chargée d’une tête d’aigle de gueules allumée d’argent .   

Soutien sous l’écu : deux épis de blé, tigés et feuillés de même passés en sautoir. 

Croix de guerre 1914-1918 au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. 

Devise toponymique : CHAILLON en lettres d’argent sur un listel d’azur au revers d’or. 

MOTIVATION 

    La fasce palissadée évoque l’enceinte formée de pieux pointus du  castrum  dans lequel, dans l’antiquité, sur la butte située à l’ouest de Chaillon, était installée une légion romaine pour contrôler la voie romaine de St Mihiel à Hattonchâtel . Les légionnaires logeaient dans des galeries creusées dans la roche. La tête d’ aigle est bien entendu celle des aigles emblème de l’armée romaine.

  Cette motte castrale est inscrite au titre des monuments historiques depuis 1990.

   Le toponyme CHAILLON (Castellionem en 709, Castlonum en 984 , Chaillou en 1180) a pour origine ce castrum romain.

   Les rinceaux (deux rameaux d’olivier) symbolisent, comme ceux de la ville de Reims, Saint REMI (a) auquel est dédiée l’église réédifiée en 1841, détruite en 1914/18 et reconstruite en 1929.

  Les deux Bars illustrent l’appartenance du village au département de la Meuse, la seigneurie avait intégré le comté de Bar  (Barrois non mouvant) en 1321 (b) . Les dames Saint Maur de Verdun possédaient le moulin sur le Creuë et d’autres biens à Chaillon.

   Les épis soulignent l’importance des terres cultivées. 

 La Croix de guerre 1914/1918 a été attribuée à Chaillon avec la citation suivante à l’ordre de l’Armée : A, pendant quatre ans, supporté sans faiblesse l’occupation ennemie. Par les souffrances endurées et la destruction presque totale de ses habitations, a bien mérité du pays.

  • Remy comme Reims aurait pour origine remes le nom d’un peuple gaulois de la région de Reims et serait représenté par les rameaux en raison de la similitude des noms latins rami et
  • Le comté puis le duché de Bar et enfin le département de la Meuse portent : d’azur semé de croix recroisetées au pied fiché d ‘or à deux bars adossés de même. 

Armoiries composées et dessinées par Robert André LOUIS, membre du Comité Lorrain d’Héraldique, et proposées à la commune  en octobre 2022, Mr Stéphane METTAVANT étant Maire n’a pas souhaité adopter.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 − deux =