MENU

Dainville – Bertheléville -55142

Écartelé d’or et de gueules :
– au 1 à l’enclume de sable, au 4 à la tête de licorne du même
– au 2 à la tour donjonnée d’argent ai 1er donjon sommé d’un autre, au 3 à la marmotte du même.
 Soutien sous l’écu : à dextre, 2 tiges de blé d’or entrelacées, à senestre, un rinceau d’or également croisés en sautoir.
 Devise toponymique DAINVILLE–BERTHELÉVILLE en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules

L’enclume évoque les activités et l’appellation ancienne de Dainville aux Forges.
Dainville était, avant 1790 partie Champagne, avec pour seigneur, le marquis de Marmier portant “de gueules à la marmotte d’argent” et partie Barrois prévôté de Gondrecourt évoquée par l’or et le sable.
La paroisse à pour patron St Valère représenté par les épis d’or(a).

Bertheléville dépendait jadis de la Champagne avec pour seigneur la famille de Salles(b) représentée par la tour, puis, par mariage, le marquis de Germigney dont les armes comportent 2 licornes(c).
Le patron de la paroisse de Bertheléville St Remy est illustré par le rinceau d’or(d).

Les 2 villages ont fusionné en une seule commune en 1876

(a) Saint Valère et Saint Ruffin étaient à la tête des greniers à céréales impériaux romains dans l’Aisne. Ils profitaient de leurs relations professionnelles pour évangéliser. Dénoncés, ils furent noyés dans la Vesle.

(b) La famille de Salles portait : “d’argent à la tour donjonnée de gueules, au 1er donjon sommé d’un autre du même, posée sur un tertre de 3 coupeaux de sinople”

(c) la famille de Germigney portait : ” d’azur à 2 licornes affrontées d’or accornées d’argent, les cornes passées en sautoir”.

(d) Le rinceaux évoque, comme ceux de la ville de Reims, Saint Rémy (évêque de Reims) le patron de la paroisse (Rémy comme Reims aurait pour origine remes le nom d’un peuple gaulois de la région de Reims et serait représenté par les rameaux en raison de la similitude des noms latins rami et Remi).

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques Lorrains et adoptées par la commune le 12 février 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

3 × deux =