MENU

DELUT – 55149

D’azur à un pigeon essorant d’or à dextre et à une étoile à senestre du même ; à un orle ondé d’argent d’où jaillit en pointe un jet du même.
 Soutien de l’écu : 2 truites montantes d’or allumées et aux nageoires de gueules.
 Croix de guerre 1914 1918 appendue à son ruban sous l’écu.
 Cri de ralliement DELUT en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules.

L’orle ondé évoque le toponyme DELUT, jadis DELUZ qui, selon certains auteurs dériverait de ” oil deluch ” : le déluge. Il représente bien entendu également les rivières et les ruisseaux du finage de DELUT et le moulin de l’écart de Thalpieu. Le jet bouillonnant qui jaillit est une arme parlante pour illustrer l’eau qui, en cas de forte pluie ou d’orage, bouillonne en sortant de terre dans les rues du village : les bouillons de Delut.
L’étoile est celle du sceau (a) de Nicolas Psaume né en 1518 évêque comte de Verdun (de 1548 à 1575). Ce prélat, tout d’abord souverain comme Prince du Saint Empire, sut habilement réaliser l’intégration du Verdunois à la France à partir de 1552. Elle souligne que Delut était une terre des domaines spirituel et temporel de l’évêché de Verdun, Archi- diaconné de la Princerie, Prévôté de Mangiennes.
L’étoile est un attribut de Marie la mère de Jésus. Ici elles rappellent que la cathédrale de Verdun est vouée à Notre Dame.
Le pigeon fait allusion au pigeonnier (tour carrée du village) qui constituait un des privilèges des seigneur locaux : de DELUT éteinte au XIVème siècle, des Armoises, Masson – Jacquinot de Marville…
Les truites représentent celles qui chassent dans Le Loison et la Thinte ainsi que dans leurs ruisseaux.
La croix de guerre 1914 – 1918 a été décernée à Delut avec la citation suivante à l’ordre de l’armé :”Restée aux mains de l’ennemi pendant quatre années, a supporté courageusement toutes les épreuves de l’invasion. Bien que partiellement détruite a, sans défaillance, attendu l’heure de la délivrance ”
(a) Le sceau de Nicolas Psaume, évêque de Verdun peut se décrire ainsi : “dans un quadrilobe allongé, saint Nicolas en évêque, bénissant 3 enfants dans le saloir, à ses pieds. En exergue les armoiries du prélat : d’azur à une fasce d’argent chargée d’une aigle bicéphale de sable, deux étoiles d’or en chef, une gerbe du même en pointe”.

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien avec les conseils de la commission héraldique de l’Union des Cercles Généalogiques de Lorraine et adoptées par la commune le 23 octobre 2015

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

treize + 7 =