MENU

GIVRAUVAL -55214

 

Écartelé en sautoir,
 au 1 d’azur au cristal de givre d’argent,
 au 2 d’or à la quintefeuille de gueules, au bouton pentagonal du champ entouré de 5 triangles d’argent,
 au 3 d’or à la roue de moulin de gueules également,
 au 4 d’azur à la fontaine héraldique.

Soutien sous l’écu : deux rameaux de hêtre feuillés de sinople, tigés de tanné et fruités de faines éclatées d’or, passés en sautoir, soutenus par deux scies crocodiles de carrier affrontées d’or à la poignée de tanné.

Devise GIVRAUVAL, en lettre de gueules sur un listel d’or au revers de gueules également.

L’or, les gueules (rouge) et l’argent situent la commune dans la province Lorraine dont les armes sont composées de ces émaux.
Les gueules évoquent le lion de cette couleur des armes des comtes de Luxembourg- Ligny jadis seigneurs du lieu.

La partition en V rappelle que le village est situé à l’entrée de 3 vaux. Ce V et le cristal du givre dans le secteur en hiver dessinent le toponyme de la commune GIVRAUVAL.

La quintefeuille se réfère à Saint Quentin le patron de la paroisse dont le prénom Quintinus, Quintus, signifie cinquième. Les triangles d’argent illustrent les clous de son martyre souligné par les gueules également.
Le toponyme Givrauval aurait également pour origine le nom de personne germanique Gerbhard. Selon MT Mortet : Gebhardt : n de pers germ gibhard ( gib se rattache au got giba vha geba , don v giban : donner ; hard :dur, fort ). Cette version est illustrée par l’évocation de St Quentin ayant sacrifié sa vie (on don fort) pour affirmer sa foi.

La fontaine héraldique illustre le guéoir de la rivière où jadis chevaux et bovins aimaient boire et s’ébattre.

La roue de moulin symbolise l’ancien moulin sur l’Ornain devenu centre culturel.

Les scies crocodiles illustrent l’existence de carrières de pierres de taille autrefois estimées.

Les rameaux de hêtre représentent tous les arbres des forêts du Barrois.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS, avec les conseils de la commission héraldique de l’UCGL et adoptées par la commune le 21 juillet 2014.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

un × 1 =