MENU

LAMOUILLY-55275 –  

Blasonnement

 Écartelé en sautoir d’azur et d’argent :

Au 1, d’azur, à une colombe en vol d’argent portant un rameau d’olivier d’or ; au 2 d’argent, à une tête de lion de sable, couronnée d’or ; au 3, d’argent chargé d’ un manteau de centurion de gueules à une épée d’or abaissée ,brochant ; au 4, d’azur à deux haches d’or, emmanchées d’argent, passées en sautoir.    

  • Soutien de l’écu : Deux rameaux de charme, tigés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or passés en sautoir. 
  • Devise toponymique : LAMOUILLY en lettres d’argent    sur un listel d’azur au revers de gueules. 

Motivation

 La tête de lion et la couronne d’or rappellent que Lamouilly fut rattaché à Montmédy, chef-lieu d’un   baillage du Luxembourg français créé en 1659, au traité des Pyrénées. A cette occasion, LOUIS XIV octroya un “écusson d’or chargé d’un lion de sable et timbré d’une couronne d’or” dans les armes de Montmédy chargées, par ailleurs, d’une “ville fortifiée”.

 

 Le manteau de centurion romain est celui de Saint Martin auquel est vouée l’église consacrée en 1767 dont la tour est du XVIème siècle. L’épée est celle avec laquelle Saint-Martin coupa son manteau de centurion romain en deux pour en donner moitié à un pauvre dénudé.

La colombe portant un rameau d’olivier est bien entendu la colombe de la paix, elle évoque Saint Walfroy (Walfroy est dérivé des racines germaines wald (qui gouverne) et frid (paix).

Walfroy (o 565 + 595) évangélisa les habitants de la contrée qui adoraient Diane dont une statue dominait une colline située maintenant dans le département des Ardennes mais proche de Lamouilly.

Saint Walfroy créa un monastère sur ce sommet qui devint un lieu de pèlerinage où subsiste une chapelle et un beau point de vue sur la Meuse et les Ardennes.

 

Les deux haches illustrent la scierie et la fabrique de manches d’outils qui ont fonctionné naguère dans le village.

 

Les rameaux sont ceux des charmes et des autres arbres des forêts environnantes.

 

Armoiries composées et dessinées par Robert André LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien, membres du Comité Lorrain d’Héraldique le  07 avril 2021, Madame Nelly AUBRY étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

dix-huit − 15 =