MENU

LOUVEMONT – CÔTE – DU – POIVRE – 55307(village mort pour la France)

Coupé vouté, au 1 d’or à la grenade d’azur allumée de gueules accostée de deux grappes de cassis de sable tigées et feuillées de sinople, au 2 de gueules au rencontre de loup d’or allumé d’argent.
 Soutien sous l’écu : deux brins de bleuets tigés et feuillés de sinople et fleuris d’azur, passés en sautoir et ornés de coquelicots au naturel.
 Devise AGE QUOD AGIS en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules
 Cri de ralliement LOUVEMONT-CÔTE-DU-POIVRE en lettres d’or sur un listel de sinople au revers de gueules
 Croix de guerre 1914-1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure des bleuets.

Le coupé-vouté dessine un mont ; la tête de loup et le mont constituent des armes parlantes pour le toponyme LOUVEMONT jadis lupinus mons. Terre de l’évêché de Verdun, prévôté de Dieppe, bailliage de Verdun, le village est ainsi cité pour la première fois en 1040. Louvemont sera rebaptisé Louvemont-Côte-du-Poivre en 1922.

Les deux grappes de cassis évoque la Côte du Poivre : le cassissier ou groseillier noir était jadis appelé « poivrier » comme la plante qui porte actuellement ce nom et qui elle, ne croît que sous les tropiques, et ce en raison d’une évidente similitude de couleurs entre les fruits de l’une et de l’autre espèce.

L’ancienne église du village, détruite en 1915, était dédiée à saint Pierre aux Liens. On retrouve ce patronage dans la couleur rouge du sang versé par ce martyr des premiers temps de l’ère chrétienne. La chapelle commémorative construite en 1932 sur l’emplacement de l’ancienne église possède une fresque de Lucien Lantier où l’on voit saint Pierre au pied de la Croix avec la Vierge Marie tenant un soldat mourant.

La grenade symbolise la Grande Guerre et la destruction totale du village. Les ornements extérieurs, à savoir deux rameaux mêlés de coquelicots et de bleuets, évoquent également cette douloureuse période pour le village. Ils rappellent également le monument de la 51e Division d’Infanterie situé sur le territoire du village qui a contrecarré l’avance des soldats allemands pourtant cinq fois plus nombreux.
En reconnaissance de ses sacrifices, la Croix de Guerre 1914/1918 a été décernée à Louvemont-Côte du Poivre avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : « Commune héroïque dont le nom doit être fidèlement gravé dans la mémoire des générations à venir. A disparu jusqu’à la dernière pierre dans l’effroyable tourmente synthétisant ainsi pour les défenseurs du sol le foyer commun menacé. A, par la magie vengeresse de ses ruines, décuplé l’énergie et la vaillance du “soldat de Verdun”. Au cours des combats acharnés dont elle a été le témoin et l’enjeu, s’est acquis des titres à la reconnaissance éternelle de la patrie ».
La devise « Age quod agis » qui figure sur les armoiries signifie « Fais bien ce que tu fais » ; Elle invite à maintenir du mieux possible l’âme de ce village et elle peut faire allusion au sobriquet en patois “croquillons”, en français escargots, que portaient jadis les habitants de Louvemont sans doute pour souligner qu’ils tenaient à prendre le temps d’exécuter correctement leur besogne.
Armoiries conçues et réalisées par Robert Louis, héraldiste et Dominique Lacorde, historien, adoptées en avril 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + dix-sept =