MENU

MANHEULLES– 55317

 

BLASONNEMENT

  Coupé bastillé :

  au 1 d’azur, chargé, à dextre d’une fleur de lys de jardin d’argent et à senestre d’un crosseron du même ;

 au 2 d’or, à deux étoiles de gueules posées en fasce et surmontant un loup passant de sable, langué de gueules. 

Soutien de l’écu : deux rameaux de chêne, tigés de tanné, feuillés de sinople et englantés d’or, passés en sautoir, surmontant deux fleurs de lotus indien de pourpre au bouton d’or. 

Croix de guerre 1914 1918, au naturel, appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure. 

Devise toponymique MANHEULLES en lettres de sable sur un listel d’or au revers d’azur. 

MOTIVATION.

La partition bastillée évoque la maison forte qui servait de refuge aux habitants. Elle fut détruite en 1366 et rebâtie ; ces éléments de fortification font également allusion au Toponyme MANHEULLES (Manhodorum en 984) dérivé, selon Benoit et  Michel, du nom d’homme gaulois Maginos et du suffixe durum : lieu fortifié.

L’azur, l’argent et le lys sont des symboles de Marie, la mère de Jésus ici, ils soulignent la vocation de l’église des XIIème et XIIIème siècles à l’Assomption de la vierge Marie. Cette église détruite en 1914/18 a été rebâtie en 1931. Consacrée au même vocable, sa voûte, peinte par Donzelli, en 1934 représente le couronnement de la Vierge.

Le crosseron d’argent est celui de la crosse du supérieur de l’abbaye Saint Paul de Verdun, seigneur de Manheulles jusqu’en 1790 (Saint Paul évêque de Verdun 630 – 648). Le crosseron rappelle également que la haute seigneurie appartenait à l’évêque de Verdun, prévôté de Fresne en Woëvre.

  Les deux étoiles sont celles du général de division Margueritte né à Manheulles le 23 janvier 1823. Il a été blessé mortellement sur le champ de bataille de Sedan, le 1er septembre 1870.

 Le lotus est la fleur nationale de l’inde, ici les deux fleurs de lotus illustrent les expéditions d’Augustin Desgodins, né en 1826 à Manheulles (+1913), missionnaire, chargé d’ouvrir une voie pour se rendre au Tibet par les Indes ; il a laissé d’importants travaux sur son exploration de l’Himalaya dont l’une des cimes porte son nom. Le lotus indien représente la pureté et l’accomplissement personnel.

  Le loup évoque un dicton traditionnel de Manheulles : ” A MEHÛLE, LE LAW Y HÛLE ” (à Manheulles, le loup y hurle) .

  L’or du champ est la teinte que prennent, à un moment donné, la plupart des cultures de Manheules, céréalières en particulier.

  Les rameaux sont ceux des chênes et des autres arbres des importantes forêt environnantes.

La Croix de Guerre 1914 – 1918 avec palme a été attribuée à Manheules avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : ” Occupée par l’ennemi dès le début de la guerre, est restée dans le zone de feu, a été soumise à des bombardements continuels qui l’ont totalement détruite. A montré au milieu de ces épreuves, un patriotique courage et une fière résignation. A bien mérité du pays “.

 

Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien, membres du Comité Lorrain d’Héraldique et adoptées par la commune  le 27 septembre 2021, Monsieur Michel DOLADILLE, étant maire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 × deux =