MENU

MAUVAGES – 55327

 

D’or à une trangle abaissée componée d’azur et d’argent de 3 pièces, celle du centre plus large ; au bâton d’Esculape de gueules surmonté d’un miroir d’argent dans lequel se mire un serpent de sinople lové autour du bâton, le tout brochant au milieu de l’écu sur le champ et la trangle et accosté de deux quintefeuilles de pourpre au bouton d’argent et surmonté d’une tournelle de gueules
 Soutien sous l’écu : deux rameaux de hêtre, tigés de tanné, feuillés de sinople et fruités d’or, passés en sautoir.

 Devise toponymique MAUVAGES en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.

Les quintefeuilles sont des fleurs de mauve (mauve dérivé du latin malva). Elles illustrent le toponyme Mauvages jadis malvagia.
Selon une autre version, Mauvage aurait pour origine mesuwaige : domaine rural.

L’or et les gueules (rouge) soulignent que le village est situé en Lorraine.
Mauvage était jadis divisé en 3 communautés. Le duc de Lorraine étaitt le suzerain de la communauté de Gondrecourt et de celle de Ligny avant le rattachement de la Lorraine à la France.
La tournelle, les gueules et l’argent représentent la famille Morel de Monteval qui possédait un château(a) à Mauvage et gérait la 3ème communauté.

Le bâton d’Esculape(b) évoque Saint Pantaléon, patron de la paroisse qui était médecin. Le serpent rappelle également le miracle de Pantaléon obtenant la résurrection d’un enfant mordu par une vipère.

La trangle dessine le long tunnel de Mauvages qui fait passer le canal de la Marne au Rhin du bassin parisien à celui de la Meuse.

(a) La famille Morel de Monteval portait : ” de gueules à deux tours d’argent et une montagne de sinople en pointe”
(b) Le bâton d’Asklépios (dans la mythologie grecque) ou d’Esculape pour les Romains, caducée actuel des médecins, est :”un serpent qui s’enroule autour d’un bâton surmonté d’un miroir”. Le serpent s’enroulant autour du bâton représente l’arbre de vie, le miroir évoque la prudence que le médecin doit utiliser avant chaque décision médicale.

Armoiries composées et dessinées par Robert, André LOUIS membres de la commission lorraine d’ héraldique en novembre 2016, Monsieur Philippe Dieulin étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

17 + onze =