MENU

MELIGNY – le – PETIT – 55190 –

 

Tranché:
– au 1, de sinople, à la tête de chevreau arrachée d’argent, allumée et accornée d’or,
– au 2, d’or, à un soc de charrue de pourpre posé en bande,
– à la bande de gueules, brochant sur la partition, chargée d’une croix pommetée
au pied fiché d’argent accompagnée de 2 vergettes d’or alésées ;

 l’écu timbré d’une couronne murale crénelée d’or maçonnée de sable, ornée de 3 boules ombrées du même et aux 4 meurtrières de sinople.

 Soutien sous l’écu : deux branches en sautoir : à dextre, un pampre feuillé et tigé de sinople fruité en chef d’une grappe d’or vrillée de même, à senestre, un rameau de colza, feuillé et tigé de sinople, fleuri en chef de 3 quartefeuilles d’or.

 Devise : ” TRADITION ET PROGRES “

 Couleurs de la Région de Méligny le Petit, les gueules (rouge), l’or des champs et l’argent des meubles rappellent la Lorraine.

 La croix pommetée d’argent évoque les armoiries de la principauté de Commercy, une des seigneuries dont dépendait Méligny le Petit et, actuellement, chef lieu de l’arrondissement auquel le village appartient. L’émail de gueules est celle du lion des armoiries des Luxembourg-Ligny autre co-seigneur jadis du village avec le chapitre de la cathédrale Saint-Étienne de Toul évoqué par le champ de gueules et les boules de la croix.

 La croix pommetée d’argent symbolise également l’église paroissiale
Saint Etienne, (en grec Stéphanos – couronné). Les trois boules rappellent la lapidation de ce saint vénéré comme premier martyr de la chrétienté.
Les 2 vergettes alésées qui accompagnent la croix évoquent les meurtrières qui font partie des éléments défensifs de cette église fortifiée également mis en exergue par la couronne crénelée aux 4 meurtrières.

 Le chevreau représente les “biquis” surnom familier des habitants du village.

 Le champ de sinople (vert) symbolise les prairies, l’élevage, la forêt de hêtres, de chênes, les coupes communales en particulier.

 Le champ d’or évoque les cultures de céréales.

 Le soc de charrue souligne la vocation essentiellement agricole de la commune en illustrant le travail des hommes et des animaux à travers tous les siècles.
Avec sa couleur pourpre et le sarment, on ne peut oublier l’importance locale de la culture de la vigne jusqu’au début du 20ème siècle.

 Les nouvelles cultures industrielles sont soulignées par la branche de colza en sautoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

huit − six =