MENU

OLIZY-sur-CHIERS – 55391  

 

Blasonnement 

  • D’azur à un creuset de fonderie d’or, accompagné, en chef, du buste de Gambrinus de carnation, barbé de tanné, vêtu d’argent, couronné, au collier et à l’anneau d’or, tenant un bock du même moussant d’argent, en flancs, de deux bretèches d’argent maçonnées de sable, percées chacune d’une meurtrière canonnière du champ, mouvant des flancs, et, en pointe, de deux pics de carrier d’argent emmanchés d’or, passés en sautoir.
  • Soutien de l’écu : Deux truites courbées, de sinople, allumées et aux nageoires de gueules, montant, vues de dessus. 
  • Croix de Guerre 1914 – 1918, au naturel, appendue sous l’écu. 
  • Cri de ralliement :  OLIZY-SUR-CHIERS en lettres de sable   sur un listel d’or au revers de gueules. 

Motivation

 Les deux bretèches représentent celles qui surmontaient les deux portes de la tour du XVIème siècle accolée à l’église vouée à Saint Remy. L’église, détruite en 1914, a de nouveau été bombardée en 1940. L’église actuelle date de 1948.

 Le buste de Gambrinus évoque la girouette à son effigie   dominant naguère la touraille où séchait l’orge germé de l’importante brasserie qui a fonctionné du XVIIIème siècle jusqu’en 1912. La famille Jaisson des brasseurs a participé à la construction de plusieurs édifices publiques du village.

Gambrinus(de Jan PRIMUS – Jean Premier) est un roi mythique de Flandre et brabant symbole des amateurs de bière.

Les pics de carriers rappellent que le sous-sol calcaire a permis jadis l’exploitation de nombreuses carrières de pierre.

 Les truites sont bien entendu celles qui hantent la Chiers bordant le terroir d’Olizy.

 Le creuset de fonderie illustre le fonctionnement d’une forge sur l’emplacement d’un moulin en 1834. Spécialisée, tout d’abord, dans les instruments aratoires, l’usine a ensuite coulé des cuisinières et des fourneaux en fonte émaillée jusqu’en 1927.

Depuis le traité des Pyrénées, en 1659, jusqu’à la fin de l’ancien régime, OLIZY dépendait du Luxembourg français, prévôté de Chauvency-le-Château.

La Croix de Guerre 1914 – 1918 avec palme a été attribuée à OLIZY-sur-CHIERS avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : Bombardée et incendiée en 1914, a eu plusieurs habitants assassinés par les allemands. Par son héroïque sacrifice et ses deuils, a droit à la reconnaissance du pays.

Le 26/08/1914, 16 hommes du village, âgés de 17 à 74 ans, ont été fusillés par l’occupant. 

Armoiries composées et dessinées par Robert André LOUIS, héraldiste, et Dominique LACORDE, historien, membres du Comité Lorrain d’Héraldique et adoptées par la commune le 12/04/2021, Monsieur Gérard GEORGES étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 × un =