MENU

VAUX-DEVANT-DAMLOUP – 55537 ( VILLAGE MORT POUR LA FRANCE)

De gueules à un hanneton d’or à la tête de sable, surmonté à dextre d’un fer à cheval et à senestre d’une coquille, les deux d’or ; à la rivière en fasce, abaissée en pointe, d’argent
Chaussé abaissé à mi hauteur de sinople

Soutien sous l’écu : deux brins de bleuets tigés et feuillés de sinople et fleuris d’azur, passés en sautoir et ornés de coquelicots au naturel.

Devise VAUX – devant – DAMLOUP en lettres de sable sur un listel d’or au revers de gueules.

Croix de guerre 1914-1918 appendue à son ruban sous l’écu et brochant sur la croisure des bleuets.

La partition dessine une vallée et le V de Vaux.

Le fer à cheval symbolise saint Philippe (de philo et hippo : ami des chevaux) et la coquille évoque saint Jacques auxquels était vouée l’église du village détruit, une chapelle vouée aux mêmes saints a été érigée en 1932.

La rivière représente le ruisseau de Vaux et le moulin qui jadis tournait sur son cours.

Le hanneton dessine le sobriquet donné aux habitants de Vaux : écâlot (hanneton en patois meusien – dictionnaire du patois meusien de l’abbé VARLET)

En reconnaissance de ses sacrifices, la Croix de Guerre 1914/1918 a été décernée à Vaux – devant – Damloup, avec la citation suivante à l’ordre de l’armée : « Commune héroïque dont le nom doit être fidèlement gravé dans la mémoire des générations à venir. A disparu jusqu’à la dernière pierre dans l’effroyable tourmente synthétisant ainsi pour les défenseurs du sol le foyer commun menacé. A, par la magie vengeresse de ses ruines, décuplé l’énergie et la vaillance du « Soldat de Verdun ». Au cours des combats acharnés dont elle a été le témoin et l’enjeu, s’est acquis des titres à la reconnaissance éternelle de la Patrie ». Le site du village détruit a été déclaré ” village mort pour la France “. Une partie du ban de Vaux-Devant-Damloup a pu cependant être réhabilitée et sortie de la zone rouge pour accueillir un nouveau village.
Armoiries composées et dessinées par Robert LOUIS, passionné d’héraldique, et Dominique LACORDE, historien, membres du comité lorrain d’héraldique, adoptées le 26 juin 2018, Monsieur Armand FALQUE étant maire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 + 18 =